RDC : L'entérinement de Ronsard Malonda, Lamuka dans la rue pour dire NON!

587 Vues

RDC : L'entérinement de Ronsard Malonda, Lamuka dans la rue pour dire NON!

Le présidium de la coalition de l'opposition Lamuka appelle à une manifestation le 13 juillet prochain.

Par la Nouvelle Afrique

Après l'UDPS et autres mouvements citoyens qui vont marcher déjà ce jeudi  9 juillet, la coalition Lamuka à son tour projète une marche sur l'ensemble de la république pour dire non à l'enterinement de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale nationale indépendante.

Dans un communiqué parvenu à  notre rédaction ce mardi 7 juillet 2020, Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Moïse Katumbi et Adolphe Muzito demandent au peuple congolais de descendre dans la rue pour exprimer sa désapprobation sur la désignation et entérinement de nouveaux animateurs de la CENI avant réformes institutionnelles préalables et sans les audits financiers et opérationnels de la CENI.

"La désignation à la tête de la CENI d'un agent du FCC, ayant contribué à tous les hold-up électoraux depuis 2006, les manoeuvres frauduleuses du FCC pour une fois de plus désigner les élus du sommet à la base, en se substituant au peuple Congolais, et les trois propositions de lois Minaku-Sakata" sont là le rubicon Innacceptable à lire entre les lignes le communiqué de cette plate-forme politique.

Sur son compte twitter, l'opposant Moïse Katumbi n'est pas allé par le dos de la cuillère, il y prendra part:

"Chers compatriotes, les mauvaises habitudes du régime passé renaissent. Ne laissons pas le FCC préparer un hold-up électoral et mettre la main sur la CENI illégalement ! Ce lundi 13/07, je marcherai à Lubumbashi. Partout en RDC, marchons pour stopper ces dérives."

De même Martin Fayulu n'a pas la langue dans la poche en appelant les congolais à dire Non aux manoeuvres frauduleuses du FCC: 

"Congolaises et Congolais, manifestez le lundi 13 juillet, partout où vous vous trouvez, sur toute l’étendue de la République, pour dire NON aux manœuvres frauduleuses du FCC qui veut continuer à désigner les “élus” du sommet à la base, en se substituant au peuple." a souligné sur Twitter l'homme qui désormais prêche le pardon en se tournant vers l'avenir.

Pour rappel, le weekend dernier, le CLC, la LUCHA et filimbi avaient déjà organisé une marche qui a abouti à des attestations des certains militants qui ont été relâché quelques heures plus tard.

Jacques KIBWIKA





Dans la même rubrique


Commentaires

TFiwtmSNgfxK Wed 08 July 2020 01:43

xXNgsbhIkYHTzmcL

AECNdmYwcteS Wed 08 July 2020 01:43

fptTmUXnysrQb

TsWFeSMNDVPc Fri 17 July 2020 07:39

PvZKjhxwWcIQ

byMkFQKagwZIsP Thu 06 August 2020 07:03

yoJNfkVaeDjG

HBcyIorRs Mon 10 August 2020 11:51

ITiBNgkqrtODmKMd

gqmGlIOM Mon 10 August 2020 11:51

qbuUFdWYpgOQ