RDC : Le Ministre des ITPR s'appelle Alexis Gisaro Muvunyi, l'homme et son cursus

1306 Vues

RDC : Le Ministre des ITPR s'appelle Alexis Gisaro Muvunyi, l'homme et son cursus

Nommé ministre des ITPR par le président de la République Alexis Gisaro appelé à réhabiliter et moderniser les infrastructures sur l’ensemble du territoire national

Par la Nouvelle Afrique

Comme on le sait, le président de la République,  Félix Tshisekedi, a signé lundi 12 avril 2021 l'ordonnance portant nomination des membres du gouvernement placé sous la conduite du Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

Parmi les nouvelles figures qui ont fait leur entrée dans ce gouvernement, l’on peut citer Alexis Gisaro Muvunyi, nommé au poste de ministre des Infrastructures et travaux publics.

La tâche qui attend ce ministre, ingénieur commercial de son état, est pas des moindres, d’autant que le réseau routier congolais se trouve dans un état qui ne lui permet pas de jouer convenablement son rôle de création des richesses par l’interconnexion des routes.

En effet, les voies routières en République Démocratique du Congo ne sont  pas interconnectées, elles ne facilitent pas du tout l'intégration et même la liaison de l'arrière-pays considérée comme la zone de production et les villes comme le centre de consommation.

Le ministre des Infrastructures se devra donc de connecter les provinces de la RDC entre elles, mais aussi avec d'autres pays, surtout après la ratification par la RDC dans la zone de l’accord portant création et fonctionnement de la Zone de libre-échange.

Il sied de signaler que sur le plan politique, Alexis Gisaro est membre actif  de l’UDPS, le parti présidentiel. Sa mission consistera à accompagner le chef de l’État dans sa vision en combattant les antivaleurs, en luttant contre la corruption, en relevant le niveau social du peuple congolais et en favorisant l’instauration de l’Etat de droit.

 Privilégier la paix

Alexis Gisaro, ministre des ITPR

Issu de la province du Sud-Kivu, Alexis Gisaro encourage de toutes les fibres de son cœur, le rétablissement de la paix et la sécurité particulièrement dans la partie orientale de notre pays.

Pour cela, il estime que le dialogue est la seule voie pour régler des conflits entre les communautés et restaurer la paix ainsi que l’unité à travers le territoire national.

Né le 23 mars 1966 à Kinshasa, le ministre Alexis Gisaro Muvunyi est marié et père de famille. Il est originaire de la localité de Rurambo,  groupement de Lemera,  collectivité-chefferie de Bafuliru, territoire d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu.

Après ses études maternelles et primaires à l’Institut du Mont-Amba à Kinshasa où il obtient son certificat d’études primaires, il fait ses études secondaires dans la même école au terme desquelles, il obtient le diplôme d’Etat en Math-Physique.
Il s’inscrit après à l’Université de Kinshasa, faculté d’économie, où il a passé une année et a interrompu ses études pour aller les poursuivre en Belgique où il avait réussi à se faire inscrire à l’Université catholique de Louvain La Neuve.
De 1986 à 1993, il fait ses études universitaires à la même Université Catholique, à la faculté des sciences économiques/Institut d’Administration et de gestion, option Ingéniorat commercial et de gestion. Ce qui lui vaudra le diplôme d’ingénieur commercial et de gestion.

A son retour à Kinshasa, il est nommé de juillet 1997 à janvier 1998 conseiller financier au ministère des Finances, pour devenir en août 1998, conseiller au ministère de l’Agriculture.
De septembre 1998 à août 2003,  Alexis Gisaro change de ministère et devient respectivement conseiller financier, Directeur de cabinet et chef de Département au ministère ou (Département) des Finances à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Pendant quelques années, il occupe respectivement les postes de conseiller principal chargé des finances du vice-président chargé des questions administratives, politiques et sécuritaires à l’époque de 1 + 4, Administrateur Directeur Général de l’Onatra, gestionnaire des activités commerciales privées qu’il cumule avec celles des politiques socioculturelles; négociateur pour le compte du gouvernement de la République avec la rébellion du M23 à Kampala/Munyonyo; conseiller financier au ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication –PTNTIC-; Directeur de cabinet du Rapporteur adjoint du Sénat; acteur sociopolitique et leader d’opinion.

Il convient de signaler que tout au long de ses études universitaires en Belgique, il avait été élu président des étudiants zaïrois de l’Université catholique de Louvain (Louvain La Neuve); et vice-président du Centre international des  étudiants étrangers de la même université.

Bien que musicien-chanteur dans l’orchestre congolais «Wall street», il entreprend des activités commerciales en Belgique pour les poursuivre à Kinshasa dès son retour en 1995, et crée une SARL dénommée « GATE » œuvrant essentiellement dans le secteur du fret aérien et du transfert de capitaux.
Il est issu de la communauté Banyamulenge.

La Nouvelle Afrique  





Dans la même rubrique


Commentaires