Filinfo :

RDC : "Révocation" de V.Kamerhe par F.Tshisekedi est l'œuvre du parti de l'ancien rebelle RCD et chargé de communication de Paul Kagame, Mr T. Kin-Key.

3361 Vues

RDC : "Révocation" de V.Kamerhe par F.Tshisekedi est l'œuvre du parti de l'ancien rebelle RCD et chargé de communication de Paul Kagame, Mr T. Kin-Key.

Monsieur Chris Kabeya, l'assistant du professeur Kin-Key Mulumba serait parmi les auteurs de fabrication de Fake news sur la révocation du directeur de cabinet du Chef de l'état (H. Nvula)

Par la Nouvelle Afrique 

La révélation vient d'un membre de la coalition CACH à laquelle dit appartenir l'homme qui a conduit de main de maître la communication du dictateur Paul Kagame à l'époque où ses troupes envahissaient la République Démocratique du Congo, tuant, pillant et enterrant vifs les congolais.

Honoré Nvula, président de Forces des Patriotes n'est pas allé par le dos de la cuillère pour pointer du doigt accusateur le Parti pour l'action dont Kin-Key Mulumba est fondateur.

Ce professeur qui s'est illustré dans une politique de flagonerie, de Mobutu à Kabila, jusqu'à créer Kabila désir de triste mémoire ne peut aucunement prouver son innocence dans cette sale besogne, aussi ridicule, au regard de ses prises de position anti-Kamerhe.

Pour preuve, ce défenseur attitré de Félix Tshisekedi, sieur Nvula est tombé sur des captures des échanges d'un groupe WhatsApp  P. A. Il s'agit des discussions entre concepteurs du document de la révocation par Félix Tshisekedi de son Directeur de Cabinet dont le procès démarre ce lundi 11 mai 2020 à Makala.

Sur son Twitter et Facebook, Honoré Nvula s'étonne que cela soit l'œuvre de ceux qu'il dit pourtant connaître:

"Le groupe whatssap " #P.A Twitter" est  le laboratoire des fabrications des Fakes news de Ce matin sur la révocation du directeur de cabinet. Nous avons  toutes leurs conversations du début jusqu'à la fin. Étonnant que la plupart sont des personnes que nous connaissons"

Face à cette pratique gravissime, un internaute appelle "vivement la justice" à se saisir de cette affaire car estime-t-il, "l'on ne peut saboter à ce point l'institution Président de la République".

De même, un autre va plus loin déclarant qu'"Il ne s'agit pas d'une Fake news" , mais "d'un sabotage, d'une infraction, une atteinte à la sûreté de l'état". Pour lui, "On ne peut pas se permettre de falsifier des documents au nom de la @Presidence_RDC et espérer s'en tirer comme ça ! La justice doit s'en charger"

En dernière minute, Honoré Nvula qui, d'après les investigation en cours, "monsieur @ChrisKabeya l'assistant du professeur @kkmtry serait parmi " les auteurs de fabrication de Fake news sur la révocation du directeur de cabinet du Chef de l'état".

Lancée sur les réseaux sociaux le matin de ce dimanche, l'imaginaire ordonnance demettant Kamerhe de ses fonctions a vite fait le tour avant d'être démentie par la presse présidentielle ce dont se vantent les concepteurs et manipulateurs qui disent avoir réussi leur coup.

Lire ici les échanges entre membres du groupe P. A:

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires