Filinfo :

RDC : André Claudel Lubaya s’oppose à la rente des anciens présidents de deux chambres du parlement et des ex-commandants de l’armée.

1219 Vues

RDC : André Claudel Lubaya s’oppose à la rente des anciens présidents de deux chambres du parlement et des ex-commandants de l’armée.

Par la Nouvelle Afrique

Pour le député André Claudel Lubaya, la rente telle qu’initiée dans son état actuel serait un gâchis pour la maigre économie congolaise. Il y voit une manœuvre qui ne vise à n’enrichir que certains individus au motif d’avoir servi la république.

Pour ce parlementaire l’un des plus actifs de toutes les législature, seuls les anciens présidents élus devraient bénéficier de cet avantage. Il propose la modification de la loi qui accorderait une rente raisonnable aux seuls anciens présidents :

« La loi devra être amendée pour qu'une rente raisonnable soit versée aux seuls ex-Chefs d'État. Face aux inégalités dans la répartition du revenu national, l'État ne peut se permettre le luxe d'enrichir quelques personnes sous le prétexte d'avoir servi le pays. Il n'y a pas qu'eux » insiste-t-il.

En revanche André Claudel Lubaya s’oppose farouchement à toutes prérogatives accordées aux anciens chefs d’Etat-major général, aux anciens présidents de l’assemblée nationale et du sénat :

« RDC La rente versée aux anciens Présidents de l'assemblée nationale et du Sénat, premiers Ministres, Chefs EMG-Fardc, Chefs Police, Chefs ANR, DGM, Présidents de Haute Cour civile et militaires, PG, saigne le trésor public et le réduit à un simple porte-monnaie pour des individus. »

Dans sa logique le trésor public ne devrait pas débourser des fonds qui seraient affectés dans d’autres secteurs de la vie nationale.

Notons que lors de sa 29 ème réunion du conseil des ministres le ministre de la justice avait initié un projet de Décret déterminant les missions et fixant l’organisation du Secrétariat d’un ancien Président de la République Elu. À la même occasion, il avait introduit celui fixant le montant et les modalités de paiement d’une allocation forfaitaire au conjoint survivant non-marié et aux orphelins d’un ancien Président de la République Elu.

La Nouvelle Afrique 

 





Dans la même rubrique


Commentaires