Filinfo :

Justice : Détention prolongée de Mike Mukebay, le président de la cour d’appel de Gombe accusé de manœuvrer contre le député provincial

552 Vues

Justice : Détention prolongée de Mike Mukebay, le président de la cour d’appel de Gombe accusé de manœuvrer contre le député provincial

Par la Nouvelle Afrique

Prévue vendredi 20 mars, l’audience foraine dans l’affaire Mike Mukebay ne s’est pas tenue à cause d’une annulation survenue à la dernière minute sur instruction du premier président de la cour d’appel de la Gombe.

Lamuka s’en prend à ce dernier pour avoir délibérément annulé une audience qui aurait pu se tenir puisque programmée peu avant. Prince Epenge y voit un acharnement redoublé de mauvaise foi de la part du premier président de la cour d’appel.

Lire aussihttp://Justice : détention de Mike Mukebay ce vendredi, Lamuka met en garde contre un éventuel maintien

Pour ce cadre de Lamuka, il est inconcevable qu’à cette même date, plusieurs autres audiences ont pu se tenir dans les enceintes de la prison centrale de Makala à l’exception de celle dans l’affaire Mukebay par la simple volonté d’un homme :

« La coalition LAMUKA dénonce l’acharnent et la mauvaise foi dont fait preuve le premier président de la cour d’appel de la Gombe dans le dossier de Mike Mukebay. Son ordonnance d’annulation des audiences à la prison centrale de Makala ne vient d’être publiée officiellement que ce lundi 23 mars 2020 soit 12 heures après qu’il s’est contenté d’un simple appel téléphonique pour donner les instructions aux juges d’annuler l’audience foraine prévue initialement le 20 mars. Il prétexte dans cette ordonnance l’impossibilité pour la cour d’appel de siéger à Makala en raison des mesures prises par monsieur Félix Tshilombo contre le coronavirus. Mais le même jour dans les mêmes conditions au même endroit, dans les mêmes circonstances, les audiences se sont normalement déroulées. En quoi était-il impossible de faire lé déplacement dans le prétoire si ce n’est la volonté de profiter d’une décision d’apparence collective pour prolonger illégalement la détention de Mike Mukebay» a fustigé Prince Ekenge sur Top Congo FM.

La décision ayant été prise Mike Mukebay et renvoyé au 3 avril, devra attendre jusqu’à la fin de la pandémie pour espérer une libération au cas où la politique continue de s'en mêler.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique



Commentaires

dtmKRPXzCwL Sun 29 March 2020 21:03

wdgxFfTVaHz

wuqoJakfP Sun 29 March 2020 21:03

jdrkEsWIYcJBHXwA