Filinfo :

RDC : Tête-à-tête Tshisekedi-Kabila, sur des réformes, S. Kivuata brandit le plan Fayulu, Lutundula salue, M. Fayulu le qualifie de distraction

1047 Vues

RDC : Tête-à-tête Tshisekedi-Kabila, sur des réformes, S. Kivuata brandit le plan Fayulu, Lutundula salue, M. Fayulu le qualifie de distraction

Par la Nouvelle Afrique

L'opposition congolaise constellée au sein de la coalition Lamuka, souvent distancée des appréciations de certaines actions  réalisées par le nouveau régime de Kinshasa, a salué l'intention de Félix Tshisekedi et Joseph Kabila d'opérer des réformes institutionnelles après les élections présidentielle et législatives de 2018, vertement critiquées par une majeure partie des Congolais.

Au cours de leurs échanges jeudi 12 mars dernier à la N'sele à Kinshasa, les 2 leaders de la coalition au pouvoir ont tablé sur plusieurs questions de l'heure notamment la réforme de la loi électorale et de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

A ce sujet, un proche du Président de l'Ecidé recommande la mise en application du plan stratégique de sortie de crise préconisée par Martin Fayulu pour dissiper la méfiance qui existe entre dirigeants et dirigés.

Pour Steve Kivuata parce que c'est de lui s'agit, refondre la CENI et la Cour constitutionnelle par exemple, permettra aux Congolais de se choisir leurs dirigeants et éviter au pays des élections pleines de suspicions comme celles de décembre 2018.

"Nous constatons que le FCC qui a opéré un hold-up électoral contre le peuple congolais en 2018, commence à comprendre que la voie pour résoudre la crise multidimensionnelle actuelle passe par des reformes institutionnelles. Nous osons croire qu'ils ne vont pas amener des réformes qui renforcent la crise mais qui devraient plutôt aller vers des réformes telles que préconisées par Martin Fayulu, de vraies réformes qui vont rendre le peuple congolais souverain et que les prochaines élections, que ce soit le peuple qui choisisse et non pas eux. Aujourd'hui, en dehors de la CENI et de la loi électorale qu'il faut modifier, il y a le CSAC", dit-il à nos confrères.

Selon l'idée, les réformes ne devraient pas se manière sélective mais plutôt consensuelle dans toutes les institutions du pays.

Par ailleurs, Christophe Lutundula, un autre cadre de Lamuka encourage l'idée Tshisekedi-Kabila. Lui qui est auteur d'une proposition de loi portant révision de la loi électorale au parlement estime que des réflexions menées dans le sens des réformes des institutions permettront à la RDC de vivre le changement tant attendu. Toutefois, l'opposant souhaite voir les Congolais regarder dans la même direction.

"Tout le monde est d'accord qu'il faut des réajustements, des reformes institutionnelles. Mais le tout est à savoir quelle est la perception que nous avons nous tous, si tout le monde est dans la même direction du changement exprimé par le peuple congolais", dit Lutundula.

Aux antipodes, sur son compte  twitter, Martin Fayulu dit comprendre que "Messieurs Kabila et Tshisekedi sont en train de distraire tout le monde avec une stratégie de “stop and go” et “équilibre instable”, très dommageable pour le pays." Il invite les uns et les  autres "à rester éveillés et à se focaliser sur les vrais enjeux".

La Nouvelle Afrique





Dans la même rubrique


Commentaires