Filinfo :

RDC : Les querelles politiques ont plongé le peuple dans la misère lâche Ferdinand Kambere

1624 Vues

RDC : Les querelles politiques ont plongé le peuple dans la misère lâche Ferdinand Kambere

Par la Nouvelle Afrique

Il est surprenant que cela sorte de la bouche d’un cadre du PPRD de surcroît d’un cadre de l’ancien président pour commenter péjorativement le mode de gouvernance sous leur allié de l’UDPS. Ferdinand Kambere qui se trouve être l’adjoint d’Emmanuel Ramazani Shadary a la description d’une misère sous Félix Tshisekedi qui passe par la flambée de prix des produits de première nécessité et les conditions sociales précaires de l’enseignant congolais.

Pour Ferdinand Kambere, la coalition a gaspillé du temps dans les querelles insensées et a ignoré les aspirations du peuple.

Les programmes sociaux ont été placé dans les oubliettes fait-il remarquer tout simplement parce qu’une crise de leadership distrait les dirigeants :

« Nous disons que la grogne est une preuve pour nous, c’est un indicateur que la population sent beaucoup plus le poids qu’elle a sous la misère. On a perdu énormément le temps dans les querelles de leadership au niveau du sommet au lieu des programmes sociaux en faveur de la population. Ce qui a eu un impact pas seulement au niveau du panier de la ménagère, lorsque nos mamans et nos sœurs se rendent au marché elles se butent certainement à la hausse de prix, il y a aussi l’aspect de la scolarité où d’un côté nous félicitons que la gratuité ait été lancée à une vitesse de TGV mais que les enseignants qui s’occupent de l’éducation attendent la conséquence de cette gratuité. »

Comme palliative, ce cadre du PPRD exhorte les acteurs politiques de la coalition au pouvoir à parler le même langage :

« Ce qu’on veut c’est de voir la présidence se focaliser sur ce qui se passe à l’interne. Au niveau du gouvernement, il faut qu’on sente que les gens parlent un même langage, au niveau de nous acteurs politiques particulièrement au niveau du PPRD, au niveau du CACH, les querelles qu’il y a eu UDPS et UNC, je crois que ç’a été une marque de distraction. Ceux qui nous dirigent doivent se concentrer sur des questions essentielles de la population. »

Notons que les choses ne se sont pas bien passées entre FCC et CACH, le parcours en 2019 a été parsemé des nombreuses embuches qui ont failli briser l’alliance. Reste à savoir si ces alliés adopteront une attitude responsable pour rattraper le temps perdu.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires