Filinfo :

RDC : L’ACAJ s’oppose à la nomination des mandataires sur base des arrangements politiques

555 Vues

RDC : L’ACAJ s’oppose à la nomination des mandataires sur base des arrangements politiques

Par la Nouvelle Afrique


 L’ONG action pour l’accès à la justice est montée au créneau pour déprécier l’anti-constitutionnalité qui caractérise les démarches sur la nomination des mandataires des entreprises publiques sur fond des arrangements politiques entre partis de la coalition au pouvoir. 

Pour Georges Kapiamba coordonnateur de l’ONG ACAJ, les pourparlers entrepris entre le FCC et CACH portent atteinte à certaines dispositions de la constitution qui prônent notamment l’égalité des chances.

Pour se faire entendre Georges Kapiamba dit avoir saisi par transmission des copies de sa lettre ouverte, les responsables institutionnels :

« Nous venons de publier une lettre ouverte adressée aux coordonnateurs de FCC et CACH avec des copies au président de la République, au premier ministre et à d’autres autorités de notre pays pour nous opposer farouchement à toute nomination des nouveaux mandataires qui serait basée sur des arrangements politiques parce que nous sommes informés depuis quelque temps à travers les médias que la coalition FCC-CACH a repris avec les discussions pour décider de ceux qui seront nommés comme mandataires. Nous nous opposons à cette démarche puisqu’elle vise à violer de manière flagrante les articles 12, 81 et 193 de la constitution qui consacre notamment l’égalité des chances, si on les laisse aller de cette manière ça va consacrer tout simplement une division entre les congolais. Nous aurons d’un côté un groupe de congolais qui eux seront privilégiés à pouvoir accéder à des postes de responsabilité dans des entreprises, dans des services publics parce qu’appartenant à des partis qui sont au pouvoir et d’autres congolais qui seront automatiquement exclus et discriminés. »

En effet, l’article 193 de la constitution de 2006 consacre la neutralité et le caractère apolitique de l’administration publique :
 
« L’Administration Publique est apolitique, neutre et impartiale. Nul ne peut la détourner à des fins personnelles ou partisanes. Elle comprend la fonction publique ainsi que tous les organismes et services assimilés. »

Aux dernières nouvelles, les négociateurs du FCC et de CACH auraient entamé des pourparlers sur la désignation des mandataires des entreprises publiques qui proviendront de la coalition à l’issue des négociations.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires

OMARI MENA Mon 24 February 2020 13:26

C'est vraiment déplorable. Donc ceux qui n'ont pas de parti politique ne doivent pas travailler dans les entreprises publiques ! C'est malheureux.