Filinfo :

RDC : guerre de l'Udps contre Kamerhe, l'Unc promet une réplique militante

1129 Vues

RDC : guerre de l'Udps contre Kamerhe, l'Unc promet une réplique militante

Par la Nouvelle Afrique

Les réseaux sociaux sont devenus la place de propagande anti Kamerhe menée par des jeunes de l’UDPS qui tiennent le directeur du chef de l’Etat pour premier responsable des scandales financiers autour des fonds affectés dans le programme de 100.


Gabin Lulendo porte-parole de l’UNC ne l’entend pas de cette oreille et promet d’user des moyens des réponses militantes à toutes les provocations qui ternissent la notoriété de son président. 


Face à ces menaces, il a fait part de son intention de répliquer à ce qu’il qualifie de provocation de la part des jeunes de l’UDPS. 


En effet, depuis la dernière inspection des travaux des sauts-de-moutons par le directoire du parti présidentiel, l’UDPS prolifère des messages incriminant Vital Kamerhe d’être à la base du faible taux de réalisation du programme de 100 jours. 
Ce que démentent les proches du Dircab.


 Certains observateurs vont même jusqu’à croire qu’évoquer les délits financiers attribués abusivement à Vital Kamerhe en faisant abstraction du président de la République est une absurdité.


Voici plus d’un semestre déjà que Vital Kamerhe est la cible d’une litanie d’incriminations à chaque fois qu’une question de malversation fait tollé dans l’opinion publique quand plusieurs membres de l'UDPS autour du chef sort blanchie, pourtant impliqués dans la quasi-totalité des questions sur une présumée dilapidation des fonds de l’Etat.


Selon un autre cadre de l'UNC au sujet des agressions verbales concernant le programme de 100 jours les proches de Vital Kamerhe, la coordination de suivi de ce programme est sous la responsabilité de Claude Kazadi un membre de l’UDPS. 


L’aile dure de l’UDPS est donc la mieux indiquée pour savoir à qui il faut demander les comptes. Il n’est rien d’autres que monsieur Claude Kazadi indique ce membre de l’UNC visiblement furieux.


Il est absurde qu’une bande de militants s’obstinent à se pencher sur un seul volet du programme des 100 jours renforce-t-il en ajoutant que nul n’ignore que les sauts de mouton ne concernent que la ville province de Kinshasa sur un vaste programme national budgétisé à hauteur de 490 millions.


C’est donc à l’échelle nationale que Vital Kamerhe a parlé d’un taux de réalisation de 70 pourcents sur Top Congo et RFI corse-t-il.  Et de renchérir que ce programme qui ne concerne pas seulement Kinshasa est multisectoriel. Il couvre les domaines de santé d’infrastructure, éducation, énergie et sécurité, indiquant que Vital Kamerhe avait d’ailleurs émis des réserves quant aux projets dits « sauts-de-moutons »


Il s’est rétracté de son refus pour préserver un climat sain au sein de la coalition : « D'ailleurs au départ VK n'était pas d'accord avec le fameux projet des sauts-de-moutons mais avait évité de provoquer un séisme politique dans moins d'un trimestre du pouvoir. » 


Manifestement l’UDPS est déterminée à faire endosser son partenaire de l’UNC certains échecs de parcours du régime. 
Le climat est plus que tendu et il est temps que les deux signataires de l’accord de Nairobi mettent de l’eau dans le vin.


La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique



Commentaires