Filinfo :

Politique : Néhémie Mwilanya réchauffe les relations entre le FCC et l’église catholique

889 Vues

Politique : Néhémie Mwilanya réchauffe les relations entre le FCC et l’église catholique

Partenaires aux couteaux tirés, le FCC et l’église catholique sont sur la voie d’entreprendre une cessation des inimitiés qui ont émaillé le contexte préélectoral en RDC.

Par la Nouvelle Afrique 

Tout passe par un cadeau Jeep prado qu’offre Joseph Kabila à son éminence le cardinal monseigneur Fridolin Ambongo par le truchement de son ancien directeur de cabinet Néhémie Mwilanya coordonnateur des forces politiques affiliées au FCC jeudi 07 février 2019. 

Les deux personnalités réalisent alors un entretien long de plus de deux heures et se focalisent sur des questions de la vie nationale.

 Le point de convergence qui en découle c’est de faire des aspirations du peuple congolais un axe d’intervention prioritaire.

 Néhémie Mwilanya a reconnu cependant qu’il y a eu des zones de turbulences dans leurs relations avec l’église catholique par déficit de confiance, les travaux de Mbuela s’étant résolu d’aplanir des divergences avec l’église, a reconnu le coordonnateur du FCC :

« Quand on est avec le père spirituel on veut prendre le maximum des bénédictions de sa part, nous avons parlé de l’âme de l’esprit mais aussi des quelques questions qui concernent la population et nous avons eu des conseils qu’il fallait et en même temps nous avons partagé des informations constructives, nous avons toujours eu des relations très franches, nous avons reconnu à Mbuela qu’il y a eu des malentendus, nous avons eu même certaines contradictions qui étaient liées à un déficit de confiance sur certaines questions et merci l’avenir a prouvé que sur toutes ces questions-là, il y avait beaucoup plus des procès d’intentions. Si nous nous étions fait suffisamment confiance on allait surmonter pas mal de malentendus et le plus important est que tout ça est derrière nous maintenant. Nous avons décidé de tourner la page et c’est pour le bien, biensûr de notre communauté nationale, et la cible de l’église comme la nôtre c’est la population ».

Du côté Cardinal Fridolin Ambongo la conviction est de mise, les deux parties vont privilégier l’échange pour revenir aux vieilles habitudes : 

« On se connait depuis longtemps vous le savez, nous avons longtemps travaillé ensemble surtout pendant le dialogue qui avait conduit à l’accord de la saint sylvestre, donc on a déjà l’habitude de travailler ensemble, la rencontre d’aujourd’hui participe à cet échange, nous avons l’habitude de le faire et je suis convaincu que ça va continuer ».

Pour rappel Fridolin Ambongo avait déclaré publiquement que le régime Kabila n’avait pas honoré la promesse d’une jeep lors de son élévation au rang d’archevêque de Kinshasa. En posant ce geste le FCC rattrape non seulement le retard mais aussi pose le jalon d’une nouvelle coopération.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires