Scoop:

RDC: Imbroglio au sommet de l'état, Unikin divise l'exécutif

618 Vues

RDC: Imbroglio au sommet de l'état, Unikin divise l'exécutif

C'est une guerre de tranchées que se livrent la Présidence de la République et la Primature autour de la situation à l'université de Kinshasa.

Par La Nouvelle Afrique 

Difficile donc que l'opinion soit fixée sur la question et l'attitude à afficher en rapport avec ce qui prévaut à l'Unikin après deux sorties médiatiques, d'un côté, un directeur de cabinet du Président de la République, et de l'autre un membre du Gouvernement.

Monsieur Vital Kamerhe qui semble apporter une sorte de mise au point sur la situation à l’UNIKIN est, sans nul doute entré en contradictions avec le communiqué du Ministre Thomas Luhaka qui a en charge l'enseignement Supérieur et Universitaire.

Ce trop-plein qui n'honore pas, malheureusement vient une fois de plus de jeter un discrédit sur l'exécutif qui peine à parler un même langage. Ce qui renforce l'idée de ceux qui disent qu'il existe un malaise profond au sein de la coalition FCC-CACH au pouvoir. Les deux précités qui chacun argue avoir été en concertation avec son Chef hiérarchique, à savoir le Chef de l'Etat côté Kamerhe et le Premier Ministre côté Luhaka, se livrent une guerre de tranchées par la voie de presse alorsqu'il existe un porte-parole du Gouvernement, les deux personnalités viennent de faire planer doute et confusion qui ne cachent pas un ça ne va pas entre décideurs.

Et comme par hasard, Vital Kamerhe qui dit avoir eu un échange avec le Président de la République n'a pu piper mot sur la position du Chef de l'Etat sur la suspension des activités à l'université de Kinshasa ni faire allusion au communiqué du patron de L'ESU. 

De son côté, Thomas Luhaka qui, à son tour, dit avoir agi après concertation avec le Premier Ministre Ilunkamba, n'a pu faire allusion à Felix Tshisekedi.

"Je viens d’échanger avec le président et il a décidé qu’avant le conseil des ministres du vendredi prochain il va recevoir le comité des étudiants pour discuter avec eux sur ce qui doit être bénéfique à la fois pour les étudiants et pour la sécurité du pays " s'est ainsi exprimé Vital Kamerhe.

Face à cet imbroglio aux épisodes hollywoodiens on a suivi sans rire le Ministre Thomas Luhaka accordant aux étudiants un délai ne dépassant pas 48h pour vider les homes du Campus avant que les forces de l'ordre ne les y contraignent.

Wait end see 

Maestro L.





Dans la même rubrique



Commentaires