Scoop:

RDC: L'an 1 de Félix Tshisekedi au pouvoir, un parti Guinéen voit d'un bon œil

424 Vues

RDC: L'an 1 de Félix  Tshisekedi au pouvoir, un parti Guinéen voit d'un bon œil

Le Vice-Président du FND Parti allié au RPG d'Alpha Condé qui salue l'action du président de la République Démocratique du Congo appelle la Guinée à s'inspirer de l'alternance RD Congolaise


Par La Nouvelle Afrique 

Dans une interview exclusive à La Nouvelle Afrique depuis Paris, le panafricaniste Barry Boubacar 25 ans dévolus, Vice-président du (FND) Front National pour le Développement de Guinée Conakry et allié de la Mouvance présidentielle fait sans complaisance un aperçu sur la question de l'alternance en Afrique, celle vécue en République démocratique et parle de son pays à quelques mois de la présidentielle.
Monsieur Boubacar qui ne se retranche pas de ceux qui voient d’un bon œil l’an 1 de la présidence de Félix Tshisekedi salue l’assainissement du climat politique qui s’est traduit par le retour des exilés dont Moïse Katumbi ainsi que la mise en liberté des prisonniers politiques. 
« Depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi nous avons constaté l’apaisement en RDC sur le plan politique ; la libération de Diomi Ndongala et Franck Diongo ; le retour au pays de l’ex-gouverneur du Katanga et président du Tout puissant Mazembe Monsieur Katumbi. Aussi nous remarquons le retour du Congo sur la scène internationale ; africaine et régionale ; il y a des signes qui montrent que le Congo est de retour comme au temps du maréchal Mobutu » 
Pour ce jeune acteur politique, "l’alternance politique congolaise doit servir d’exemple aux dirigeants africains." Il minimise, cependant les contestations qui ont émaillé le contexte post-électoral en louant ce qu'il qualifie de "caractère paisible dans lequel s’est opéré cette transition politique entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi par voie d’élection." 
« Nous préférons une alternance à la congolaise qu’une alternance à l’ivoirienne qui s'était soldée par bain de sang. Il est vrai que les résultats sont contestables et la victoire a été attribuée au camp Lamuka par les observateurs mais au moins cette élection a épargné le Congo d'un bain de sang ; c’est appréciable c’est qu’a fait monsieur Kabila et cela doit inspirer les autres pays africains. La paix passe avant tout puisqu’il n’existe aucune stabilité sans la paix."
Sur les tensions politiques en Guinée à la suite d’une tentative pour Alpha Condé de briguer un mandat hors limite constitutionnelle, le vice-président du FND évoque une mauvaise foi de l’opposition de son pays qui prête des intentions au Président Guinéen, qui selon ce cadre de la mouvance présidentielle, Alpha Condé ne s’est jamais prononcé sur son éventuelle candidature, tout en soulignant qu'«Une nouvelle constitution n’est pas synonyme de troisième mandat, celle en vigueur n'a pas été votée par le peuple guinéen mais amendée par le conseil national de transition. Il trouve donc "toutes les spéculations autour d’un troisième mandat insensées car ni le Chef de l'Etat condé, encore moins la mouvance au pouvoir n'a jusque-là évoqué la volonté d’un mandat supplémentaire. Tout en fustigeant le comportement de l'opposition guinéenne, Barry Boubacar la qualifie de manque de discours à présenter au peuple après 50 ans d'échec devant 10 ans réussis de Condé".
Enfin de compte, le Président du FND a lancé un appel au peuple congolais, "à soutenir le Président Félix Tshisekedi dans ses actions combien prometteuses pour l'essor de la République Démocratique du Congo et aux guinéens de privilégier l'intérêt général et supérieur de la nation, en bannissant des divisions ethnico-régionales pendant cette période d'un processus électoral très agité.


Trésor Mulua





Dans la même rubrique



Commentaires