Filinfo :

Avant sa contribution pour les élections en RDC : Londres soutient un accord inclusif avant le 19 décembre

1034 Vues

Avant sa contribution pour les élections en RDC : Londres soutient un accord inclusif avant le 19 décembre

Le Ministre pour l’Afrique du Département international pour le Développement, James Wharton, a effectué une visite de trois jours en RDC, une première pour la nouvelle équipe ministérielle de DFID désignée récemment.

 

« Ceci est un moment historique pour la RDC et une opportunité pour ce grand pays d’avoir sa première passation de pouvoir pacifique, établissant la sécurité et la stabilité, ce qui est fermement dans les intérêts de la RDC et du Royaume-Uni. Toutes les parties ont besoin de trouver un véritable accord inclusif qui sera vital avant la tenue des élections », a déclaré le ministre James Wharton.

Dans une tribune, James Wharton a indiqué qu’il veut explorer comment son pays peut aider la RDC à avoir sa première passation de pouvoir que beaucoup d’investisseurs pourraient considérer comme  un « feu vert » pour venir dans ce pays.

« Nous soutenons les parties à trouver un véritable accord inclusif qui est si vital avant le 19 décembre. En cas d’accord sur une date crédible pour les élections présidentielle et législatives et soutenu en RDC, nous sommes disposés à soutenir les contributions du gouvernement.

Nous allons aussi continuer de soutenir le respect des droits de l’homme en RDC et pour les individus faisant face aux conséquences de leurs actions. Si le rapport des Nations unies est correct, il doit inclure les membres de forces de sécurité de l’Etat responsables des tueries de 48 civils les 19 et 20 septembre », a-t-il écrit.

Pour James Wharton, une forte démocratie en RDC avec un gouvernement efficace signifie la dignité pour le peuple congolais, une région stable au cœur de l’Afrique, moins de besoin des forces de maintien de paix des Nations Unies, et une croissance des échanges et d’investissements entre la RDC et le monde, le Royaume-Uni inclus.

Le Ministre pour l’Afrique du Département international pour le Développement a signifié que son pays doit travailler en collaboration avec la RDC en vue de protéger les intérêts de la RDC et du Royaume-Uni.

« Comme un pays tourné vers l’extérieur, Global Britain – comme le deuxième plus important partenaire de développement de la RDC- nous ferons  tout ce qu’il faudra pour soutenir ce processus », a dit James Wharton.

Améliorer la stabilité macroéconomique et la situation des finances publiques

Sur le plan économique, Londres  veut aider la RDC à améliorer la stabilité macro économique.
« L’une des premières tâches pour le nouveau Premier Ministre sera d’améliorer la stabilité macroéconomique et la situation des finances publiques.

Je veux explorer comment le Royaume-Uni peut l’aider à augmenter les recettes de l’Etat car le Gouvernement de RDC dit qu’il souffre d’importantes pertes de recettes qui passent du budget de l’Etat aux mains du secteur privé », a –t-il écrit.

« Vous devez réparer le trou dans votre seau avant de pouvoir y verser de l’eau », a-t-il lâché.
Sur le climat des affaires, il a fait allusion à la dernière enquête « Doing Business » de la Banque mondiale qui place la RDC 184ème sur 190 pays.

C’est ainsi qu’il a dit que Londres va voir comment il peut aider la RDC à simplifier considérablement les taxes et réglementations, assurer la transparence dans le secteur minier et  lutter contre la corruption.

Palper les réalités sur terrain

Le Royaume-Uni contribue déjà  beaucoup dans la création d’emplois dans les secteurs comme le café et le tourisme, l’amélioration des routes et la fourniture d’électricité et des services de base pour les populations locales.

Par l’entremise de James Wharton, Londres soutient les communautés dans la résolution pacifique de leurs différends, aider celles -ci à répondre aux besoins humanitaires, combattre les violences sexuelles contre les femmes et les filles.

C’est pourquoi il a  voyagé dans l’est de la RDC pour voir de ses propres yeux comment son pays peut faire plus et plus vite. A Goma, le ministre a eu une expérience directe sur la manière dont les projets britanniques sont exécutés dans un environnement opérationnel complexe et difficile.

Il a rencontré les représentants de la Mission de l’ONU pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) et les partenaires de mise en œuvre de  projets britanniques dans l’Est de la RDC aussi bien que les bénéficiaires urbains de ces programmes WASH qui fournissent de l’eau potable à plus de 105 000 personnes.

Le ministre Wharton a vu l’impact positif dans la communauté de l’investissement du gouvernement du Royaume-Uni dans la centrale électrique du Parc de Virunga à Matebe,  qui fournit une énergie propre,  crée des emplois et stimule le développement économique.

Cette visite est la deuxième de l’équipe ministérielle de DFID  en RDC en une année et la première sous le gouvernement britannique nouvellement désigné.

Par Godé Kalonji





Dans la même rubrique


Commentaires