Filinfo :

RDC-Evènements tragiques de lundi 09 et mardi 20 septembre : L’apologie de la violence, la complaisance de Nangaa et l’incapacité de Kodjo dévoilées

947 Vues

RDC-Evènements tragiques de lundi 09 et mardi 20 septembre : L’apologie de la violence, la complaisance de Nangaa et l’incapacité de Kodjo dévoilées

C’est le constat amer dégagé par le G7 qui en appelle à un dialogue réellement inclusif, transparent et sincère conforme à la résolution 2277 de l’ONU

 

Evaluant hier mercredi 21 septembre les évènements qui ont émaillé le déroulement des manifestations pacifiques appelées par le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, pour demander à la CENI de convoquer le corps électoral en vue de la tenue de l’élection présidentielle, conformément à l’article 73 de la Constitution en vigueur ,le Présidium du G7 est arrivé à une série des constats. Il a, d’abord, félicité la prise de conscience de Congolais à défendre leur Loi suprême.

Elle n’a pas manqué de déplorer la répression violente de ces manifestations pacifiques tenues à travers plusieurs villes et autres grandes agglomérations de la RDC.Mais le Présidium du Groupe des 7 partis reste choqué et s’est dit, avant que nous ne mettions sous presse, « pas étonné de constater qu’aucun mot de compassion n’est venu de plus hautes autorités de l’Etat pour réconforter les familles éprouvées ».Mais au contraire, reconnait-il,  « ceux qui parlent au nom du pouvoir s’évertuent à faire l’apologie de la violence ».

Ce regroupement politique « souligne aussi que ces morts sont aussi la conséquence de l’irresponsabilité et de la complaisance du bureau de la CENI,devenu l’instrument de réalisation du projet de violation de la Constitution par la majorité au pouvoir ».

Edem Kodjo n’est pas épargné ,en ce sens pour le Présidium du G7,  « les tristes évènements de ces deux derniers jours (le lundi 19 et mardi 20 septembre) viennent une fois de plus démontrer l’incapacité du Facilitateur togolais récusé par le Rassemblement à conduire un dialogue –solution à la crise intentionnellement créée par le pouvoir en place ».

Face à cette situation, « le G7 appelle à un véritable dialogue politique, réellement inclusif, transparent et sincère conforme à la Résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations-Unies et invite à cet effet les Nations-Unies et l’Union africaine à proposer un facilitateur à même de rassurer toutes les parties.

Le peuple est d’ores et déjà invité à demeurer vigilant et à rejeter tout accord politique négocié dans le cadre du dialogue en cours qui n’est pas celui de la résolution 2277. Ce regroupement politique fustigera toujours «  les brutalités policières et l’usage des armes létales qui ont entrainé la mort de plus de 50 manifestants ».

Pour le G7,le sang de tous ces innocents se mêlera désormais à celui de tous les compatriotes tombés pour la défense des libertés et des droits de citoyens avant d’enchainer que leur sacrifice ne restera pas vain et de présenter ses condoléances les plus attristées aux familles éprouvées en s’associant à elles pour pleurer dans la dignité  ceux qu’il appelle désormais combattants de la liberté.

Par KerK/La Tempête





Dans la même rubrique


Commentaires