Filinfo :

GOMA : Arrivée de Félix Tshisekedi, "les enfants de Goma" (UNC) très hostiles

1800 Vues

GOMA : Arrivée de Félix Tshisekedi, "les enfants de Goma" (UNC) très hostiles

Par la Nouvelle Afrique

Dans un document intitulé " Voyage de Goma: Lettre ouverte au président Tshisekedi !", certains gomatraciens qui s'identifient comme base de l'Unc de Vital Kamerhe se montrent très critiques et opposés à l'arrivée au chef-lieu du Nord-Kivu du chef de l’Etat qui doit prendre part au mini-sommet qui réunira les chefs d’État de la sous-région notamment Yoweri Museveni de l'Ouganda, Paul Kagame du Rwanda, Evariste Ndaishimiye du Burundi, Joao Lorenço de l'Angola.

Décidément, les partisans de l'UNC ne sont pas prêts à cautionner le séjour du Président de la République Félix Tshisekedi sans à ses côtés, Vital Kamerhe qu'ils appellent ici "son frère, beau-frère et partenaire" :


"De prime à bord, monsieur le président, nous vous disons que nous les enfants de Goma nous ne vous souhaitons pas le bienvenu. Vous avez gagné ces élections avec votre partenaire le président Vital Kamerhe. Nous sommes au regret de vous dire que nous sommes habitués à vous recevoir à deux. Venir seul et laisser votre frère, votre beau-frère et partenaire en prison, est une pilule qui ne passe pas."

Cette base du parti rouge et blanc qui se dit pas prêts au respect de mot d'ordre de sa hiérarchie conditionne l'accueil digne au Président Tshisekedi par la liberté provisoire de son Directeur de cabinet, car estime-t-elle, durant le procès qui a conduit à sa condamnation à 20 ans de prison ferme, aucune preuve n'a été présenté par le procureur:

"Malgré qu'aucune preuve matérielle n'a été présenté par le procureur, 10 demandes de liberté provisoire rejetées, vous laissez faire ses bourreaux sans intervenir en votre qualité de magistrat suprême."

Et d'ajouter que: "Goma, ville volcanique, ne peut jamais tremper dans la trahison ni l'ingratitude qui aujourd'hui vous caractérisent. Les exemples sont légions. Nous attendons la libération, même provisoire, de notre leader qui vous a amené ici sur nos terres. Cet homme qui s'est battu à vos côtés quand personne ne croyait en vous. C'est à cette condition, et seulement à cette condition, que nous pourrons vous réserver un accueil digne d'un chef de l'état et d'un gentleman."

De même et ce, en des termes durs, les militants du parti de Kamerhe s'en prennent aux ministres et hauts cadres de leur formation politique qu'ils qualifient de traîtres et constituent leurs cibles:

"Autrement, c'est l'accueil réservé aux traîtres et aux ingrats qui vous sera réservé. Prenez nous au mot.", tonnent-ils. Avant de souligner que : "Comme vous êtes devenus ami avec kabila, posez lui la question sur le dernier accueil lui réservé ici à Goma. Mémorable." 

Pour ces derniers, le président de la République peut acheter tous les ministres et cadres de leur parti et cela ne changera rien ont-ils fait savoir :

" Monsieur le président, vous pourrez acheter tous les ministres et autres hauts cadres du parti, cela ne changera rien pour nous la Base. Ces traîtres, que nous avons finalement identifié, vont bientôt recevoir la récompense réservée à la trahison. Que ces ministres et autres hauts cadres retiennent que désormais ils sont nos cibles. Nous allons nous occuper d'eux individuellement ici à Goma."

Ils demandent donc au Chef de l’Etat de rester à Kinshasa aussitôt longtemps que leur leader Kamerhe sera en geôle. Ils n'excluent quant à ce, avec d'offrir la ville de Goma à l'opposition" , martelent-ils:

"Monsieur le président, restez chez vous à kinshasa ou ramenez nous notre fils, notre frère, notre père Vital Kamerhe. Tant que notre leader sera en prison, Goma ne va jamais vous recevoir. Et bientôt nous offrirons même cette ville mythique à vos opposants." 

" Venir ici", concluent-ils :"c'est déclarer la guerre aux enfants de Goma. Nous serons heureux de vous recevoir comme il se doit. Le peuple gagne toujours." Fin de citation. 

Signalons qu'une délégation de l'UNC, deuxième force de Cach séjourne déjà à Goma avec à sa tête, le Secrétaire Général ai Aimé Boji pour débrayer le terrain où le parti de Vital Kamerhe a pignon sur rue en vue de préparer l'arrivée du Président de la République Félix Tshisekedi.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires

dflvHojuVN Fri 11 September 2020 21:22

NhcokzGWnLReUwX

wgKPpJMntbUie Fri 11 September 2020 21:22

ClujfcTIwVXv

TIxrBqMjYEUXusRF Tue 15 September 2020 06:03

QGzPyWVUZNo