Politique : Indiscipline du ministre de la Justice, F Tshisekedi appelé à se faire respecter par une sanction appropriée à l'encontre de Tunda Ya Kasende.

988 Vues

Politique : Indiscipline du ministre de la Justice, F Tshisekedi appelé à se faire respecter par une sanction appropriée à l'encontre de Tunda Ya Kasende.

Toutefois fois, un communiqué de la présidence qui dément les informations selon lesquelles le Chef de l'état qui par colère se serait retiré du conseil des ministres ne contredit pas l'ambiance tendue que cette réunion a connue.

Le Rubicon a été franchi avec par la signature du camp Kabila à travers son ministre Célestin Tunda Ya Kasende d'un acte outrageant redoublé de fraude flagrante.

Célestin Tunda Ya Kasende qui ne s'attendait pas à être démasqué risque son poste.

Obsédé par l'idée de soumettre la magistrature sous sa coupe, le vice premier ministre en charge de la justice et garde sceau a outrepassé ses prérogatives , question de satisfaire le schéma tracé par son clan politique celui d'assujetir la magistrature sous la dépendance  du FCC .

Tunda Ya Kasende en complicité avec le premier ministre se sont passés des voies requises, pour renvoyer à l'assemblée nationale les propositions des lois Minaku-Sapata sujettes de contestation sans l'aval du conseil des ministres et ce, sans en avoir réservé copie au Président de la République. 

La procédure exige que lorsque qu'une loi est déposée à l'assemblée nationale le président de la chambre doit transmettre le texte au premier ministre qui le renvoie à son tour au ministre concerné.

Ce dernier examine la proposition de loi avant de le transmettre au premier ministre afin que celui l'inscrive à l'ordre du jour du conseil des ministres.S'en suit le débat avant que le texte soit renvoyé à l'assemblée nationale.

Tunda Ya Kasende a éviter que ces propositions de loi tombe entre les mains du chef de l'État garant de l'exécutif disposant du quitus de geler dans ses tiroirs un texte d'une si forte opposition populaire.


Notons que dans la classe politique des voix s'élèvent pour exiger l'arrestation immédiate du vice-premier et ministre de la justice qui se serait rendu coupable de faux et usage de faux. Le Prof André Mbata n'est pas allé par le dos de la cuillère, il soulève une" flagrance et circonstances aggravantes pour un avocat et un ministre de la justice!" Pour ce constitutionnaliste, le Procureur général près la Cour de cassation devrait sans delai ordonner son arrestation du Ministre Tunda.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires

mkGWZBPzQYhxw Wed 08 July 2020 01:43

RyfEihpmeIz

pVCQiWajNRMmdH Wed 08 July 2020 01:43

UzbPHDXfhyng

NGtbLRrVyA Fri 17 July 2020 07:40

XrwRpuAfohvU

ymdjIswASD Fri 17 July 2020 07:40

ixBDTFsVZbJvEgf