RDC-COVID 19 : Invention du respirateur congolais, l’INPP sollicité

2651 Vues

RDC-COVID 19 : Invention du respirateur congolais, l’INPP sollicité

Après la mise sur pied un dispositif automatisé de lavage des mains, l'institut national de préparation professionnelle que dirige Maurice Tshikuya invité à joindre son expertise au respirateur made in Congo

Par la Nouvelle Afrique 

Un consortium d’inventeurs congolais est à pied d’œuvre pour développer des respirateurs produits localement et en quantité suffisante pour pallier au besoin de maintien en vie des patients atteints du Covid-19.

D’aucuns le savent, la RDC accuse une criante pénurie en respirateur alors qu’indispensable à une pandémie d’une si forte mortalité.

Fort d’une population dense de plus de 85 millions, dans un pays qui compte difficilement dans ses hôpitaux publics et privés à peine moins de 1.500 respirateurs fonctionnels, la propagation du Covid19 pourrait entrainer une pénurie de respirateur artificiel.

C’est donc pour faire face à ce défi qu’une élite des érudits congolais à l’initiative de Sandrine Mundenga et sa société STEM DRC étudient la possibilité de produire le respirateur d’urgence médicale.

Bien que bénévole, ce projet a reçu la réponse favorable de nombreux ingénieurs et les institutions parmi lesquelles l'INPP de Maurice Tshikuya dont l'apport dans la lutte contre le Coronavirus n'est plus à démontrer, après le lancement du système de lave-mains automatisé.

Lire aussi : Covid-19 : Sous la houlette de M. Tshikuya, l'Inpp met en place un dispositif automatisé de nettoyage des mains

Ce projet de respirateur artificiel made in Congo sera exécuté par des entreprises ayant fait preuve d’expertise en technologie de pointe notamment STEM DRC, l’Université Loyola du Congo, l’Icam France, l’Institut national de préparation professionnelle,  l’entreprise E-Com SAS ainsi que d’autres médecins et ingénieurs Congolais.

L'objectif est de "relever le défi que lance la pandémie du coronavirus en proposant un respirateur artificiel, une solution congolaise, moins couteuse" dont tout les besoins se font sentir.

Ce respirateur qui va alléger les malades testés positifs au Covid-19 et surtout les nécessiteux en traitement respiratoire sera reproduit localement en plusieurs unités et nécessite bien des fonds et des outils appropriés tel que le laboratoire.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires