Filinfo :

RDC: Le PPRD promet de "paralyser le pays" une fois Albert Yuma inquièté

1482 Vues

RDC: Le PPRD promet de "paralyser le pays" une fois Albert Yuma inquièté

Les ingrédients deviennent de plus en plus suffisants pour convaincre le dernier optimiste à l'idée de ceux qui ne croient pas en l'avenir radieux de la coalition liant le camp Kabila et celui de Tshisekedi. 

Par La Nouvelle Afrique 


Des jours passent et se ressemblent pour les deux forces au pouvoir en RDC. Dans une vidéo en circulation sur les réseaux sociaux, le PPRD apporte tout son soutien à Albert Yuma et met en garde ceux qui tenteront de toucher à un seul de ses cheveux. 

Le ton est du secrétaire permanent du parti de Joseph Kabila donné ce mercredi 22 janvier à l'occasion de l'inauguration du nouveau siège de la ligue des femmes du PPRD à Kinshasa, en présence de la présidente de l'assemblée nationale Jeannine Mabunda et plusieurs cadres du parti.


"il y a des gens qui s'en prennent au PCA de la Gecamines alors qu'il n'a rien fait, ils cherchent par tous les moyens à l'incriminer. Si nous apprenons quelque chose de mal contre Albert Yuma de la Gecamines, je vais parler, nous serons mobilisés et nous allons mettre tout le monde debout et paralyser ce pays" a déclaré ce candidat malheureux à la présidentielle 2018

D'un pic au Président de la République, Emmanuel Shadary est revenu sur les ordonnances nommant les dirigeants de la SNCC et de la Gecamines...

"Ils ont pris la Gecamines et la SNCC dont les sièges sont au Katanga mais attendez, vous allez voir s'il y a un problème avec les gens du PPRD" a-t-il martelé.

Accusé de blanchiment des capitaux de près de 200.000.000$, le Président du Conseil d'Administration de la Gecamines vient  de bénéficier d'un soutien de plus après celui dit de la notabilité Katangaise.

C'est un défi que le secrétaire permenant du PPRD assène à la politique du Chef de l'Etat qui a juré faire de la République Démocratique du Congo un état de droit où règnera la force de la justice. 

Notons que cette mise en garde de Shadary sur l'affaire Albert Yuma amplifie la fièvre observée entre le FCC et l'UDPS sur les déboires nés des propos de Félix Tshisekedi à Londres et recadrés par la Présidente de l'assemblée nationale Jeannine Mabunda.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires