Filinfo :

Politique : Ilunkamba appelé à ne pas obtemperer à l’ordre de F. Tshisekedi sur l’organisation de la prestation de serment des juges.

854 Vues

Politique :  Ilunkamba appelé à ne pas obtemperer à l’ordre de F. Tshisekedi sur l’organisation de la prestation de serment des juges.

Le ton est de son parti politique PPRD à travers son secrétaire permanent adjoint, Monsieur Ferdinand Kambere

C’est sur fond de crise que les juges récemment nommés à la cour constitutionnelle pourraient être intronisés dans leurs nouvelles focntions.

Lors de la toute récente réunion du conseil des ministres le chef de l’Etat avait solennellement annoncé la prestation de serment des juges contestés de la Cour constitutionnelle malgré la réticence des responsables des bureaux du sénat et de l’assemblée nationale.

Pour le FCC allié de la mouvance présidentielle, les nominations de ces juges ont préjudicié les prescrits constitutionnels. En s’entêtant dans la logique d’installer des juges mis en place dans l’illégalité, le chef de l’Etat  se rendra coupable de haute trahison soutient-t-on au FCC plateforme politique de Joseph Kabila.

Félix Tshisekedi ne lâchera visiblement pas. Il est obsédé par l’idée de déverrouiller la seule instance judiciaire par laquelle son allié fait avaliser des projets maléfiques à la bonne marche de la démocratique.

Une guerre des frères ennemis qui sera sans conséquences préviennent les caciques kabilistes qui jurent par mettre les bâtons dans les roues à la prestation de serment des juges.

«les nominations de ces juges sont nulles de plein droit. Je ne vois pas l'ordre qu'on donnerait à un Premier ministre, qui n'est même pas concerné, pour qu'il organise une quelconque cérémonie de prestation de serment. Nous, son parti politique, nous l'encourageons à s'abstenir d'organiser la cérémonie de prestation de serment des juges constitutionnels, en vertu de l'art 28 de la Constitution. ''qui dit que nul n'est contraint à exécuter un ordre illégal. C'est un ordre illégal tout simplement" a prévenu Ferdinand Kambere du PPRD sur Top Congo.

Le parti majoritaire au parlement voit en la prestation des juges un frein à l’imposition de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale nationale indépendante. Le PPRD serait prêt au pire. Une mise en accusation pour haute trahison n’est pas exclu, renseigne les proches de Kabila.

Rappelons que lors d’une réunion à la présidence entre les présidents des deux chambres et le chef de l’Etat, Mabunda et Tambwe Mwamba ont clairement signifié au chef de l’Etat qu’ils ne s’aligneraient pas derrière le forcing tant que les erreurs contenues dans la nomination des juges ne seront pas élaguées.

En effet les articles 158 et 119 de la constitution stipulent qu’un des trois juges viennent du congrès. Wait and see.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires

zeGOCHJfYk Wed 28 October 2020 06:49

RjxowyBqUmGzEFDp

epoudGUBJ Wed 28 October 2020 06:49

UyvBAaLZIKQPxewn