Filinfo :

SUD-KIVU : Drame de Kamituga, le Gouvernement Théo Ngwabije s’est résolument impliqué pour le deuil et enterrement des corps déjà retrouvés

357 Vues

SUD-KIVU : Drame de Kamituga, le Gouvernement Théo Ngwabije s’est résolument impliqué pour le deuil et enterrement des corps déjà retrouvés

Par la Nouvelle Afrique

D'aucun n'ignore que, la province du Sud-Kivu, plus précisément la ville de Kamituga, a été frappée d'un événement malheureux qui a emporté sous une pluie diluvienne 50 personnes par un éboulement d’un puit d'or.

Pour un rafraîchir la mémoire, le fait s'était produit vendredi 11 septembre de l’année en cours dans trois tunnels d'exploitation d'or issus du même périmètre.

Peu après cette catastrophe, les voix fusaient de partout pour réclamer la prise en charge des familles des victimes e éplorées, d'autres demandant aux autorités de retrouver les corps engloutis pour enterrement. 

Dans ce volet, réclamations et plaintes sur beaucoup dénoncent que le gouvernement provincial du Sud-Kivu ait pu décaisser ce qu'ils qualifient de modique somme de 5.500$ pour assister 20 familles de 20 personnes dont les corps ont été retrouvés sur le total de 50 qui ont péri dans ce drame.

Voulant avoir une idée nette à ce sujet, votre support a contacté le ministre provincial ayant dans ses attributions, les affaires humanitaires, Monsieur Cosmos Bishisha qui a bien voulu en élaguer des zones d'ombres qui n'alimentent que des mensonges.

D'entrée de jeu, il a tenu à préciser qu’il ne s'agissait pas d'indemniser les familles touchées, comme le prétendent certaines gens intoxiqués mais d'une assistance du gouvernement provincial aux familles pour l'organisation de deuil a-t-il martelé, avant de rappeler qu’il a personnellement fait le déplacement de Kamituga pour apporter cette assistance: 

"Ma mission, a-t-il souligné,  était axée sur trois points notamment de :

1. Mettre des équipes en place pour la recherche de quelques corps qui se trouvaient encore dans les débris.

2. procéder à une inhumation acceptable et sécurisée.

3. remettre une petite enveloppe de 200.000frc à chacune de familles éprouvées, en vue de leur permettre tant soit peu de répondre à certains petits besoins à la congolaise en cas de levée de deuil."

Toutes ces opérations, insiste-t-il, ont été effectuées sur fonds propres du gouvernement provincial dont il est l'un des membres, et ont coûté 10 millions de Francs, à mettre au dos de l'assistance pour l'organisation de deuil et pas pour indemnisation des victimes, une préoccupation, s'il en faut, qui est en étude entre le gouvernement central et provincial.

Il y a donc lieu de noter que, comme on le sait, "les gens parlent toujours, vous ne pouvez pas être bon devant tout le monde, sauf qu’il faut se battre pour que les qualités priment sur les défauts." 

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires