RDC : Affaire V Kamerhe, Refus de visa à son avocat Pierre-Olivier Sur, "Il s'agit du non droit et de la chute vertigineuse par la justice d'un très grand pays" (Communiqué)

2186 Vues

RDC : Affaire V Kamerhe, Refus de visa à son avocat Pierre-Olivier Sur, "Il s'agit du non droit et de la chute vertigineuse par la justice d'un très grand pays" (Communiqué)

Par la Nouvelle Afrique

Dans une lettre datant du 31 juillet 2020 dont copie à la rédaction de la Nouvelle Afrique, l'avocat français Pierre-Olivier Sur dénonce les manoeuvres qui l'empêcheraient de faire le déplacement de Kinshasa pour porter mains fortes aux avocats de Vital Kamerhe en appel contre le  jugement rendu dans l'affaire du procès de 100 jours.

Le Chargé des affaires de l'ambassade de la République Démocratique du Congo en France qui a reçu le doyen bâtonnier Sur, lui aurait tout simplement signifié qu'aucun accord bilatéral entre Paris et Kinshasa l'autorisait à plaider dans la capitale congolaise...une assertion qui n'a pas été du goût de Maître Pierre-Olivier qui a rappelé à son interlocuteur les principes de la "coutume internationale" qui fait que tout avocat d'un pays peut plaider dans un autre à condition qu'il soit accompagné d'un confrère inscrit sur place:

"J'ai été reçu ce matin par le chargé d'affaires de l'ambassade de RDC en France. Il m'a signifié solennellement dans son grand bureau qui borde la Seine, que mon Visa a été refusé, faute pour moi de pouvoir prouver qu'un accord bilatéral entre nos deux pays m'autoriserait à plaider à Kinshasa..." souligne-t-il  avant de poursuivre que "la coutume internationale fait que dans les États d'Afrique de l'Ouest qui partagent avec la France une langue et une culture juridique commune, tout avocat d'un pays peut plaider dans un autre pays à condition qu'il soit accompagné d'un confrère inscrit sur place."

Cependant, tout en se référant aux bâtonniers du Nord-Kivu et du Sud-Kivu qu'il dit avoir reçu fraternellement à Paris pendant son bâtonnat en 2015, l'avocat Français du Directeur de cabinet du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi considère que peu importe, c'est le non droit qu'il s'agit et de chute verigineuse de la justice d'un très grand pays:

"Mais peu importe le droit. ici, c'est le non droit qu'il s'agit, et de chute vertigineuse par la justice d'un très grand pays d'Afrique, que tant d'acquis, au prix de tant de combats, avaient honoré par de grands leaders au fil de la décolonisation. Mais aujourd'hui, ces leaders sont morts, puisque certains de leurs intérêts ont tourné le dos aux valeurs universelles qu'ils avaient portées" releve-t-il dans sa missive.

Décidément, cette obstruction qui conduit à priver un homme du droit de se défendre suscite du tréfonds de cet acteur de droit et ancien bâtonnier de Paris un désappointement, de voir "les accusateurs, les juges et leurs chefs dégradés et même déshonorés"

Lire ici le communiqué de presse :

Notons que c'est en marge du procès en appel renvoyé au 7 août que le français Pierre-Olivier Sur avocat de Vital Kamerhe comptait descendre sur  Kinshasa pour plaider aux côtés de ses pairs de la République Démocratique du Congo.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires

RlGowOLzfDnHY Mon 10 August 2020 11:53

zNiynwEuRQxHADJ

CwmBIqnAyz Sat 29 August 2020 08:35

JAoYeVUhSrbjRygD