Sud-Kivu : Appel à la xénophobie, l'élu national Didier Okito Lutundula appelle à l’unité et dit son chagrin sur la condamnation de V Kamerhe.

437 Vues

Sud-Kivu : Appel à la xénophobie, l'élu national Didier Okito Lutundula appelle à l’unité et dit son chagrin sur la condamnation de V Kamerhe.

Par la Nouvelle Afrique

Sud-Kivu : Appel à la xénophobie : L'élu national Didier Okito Lutundula appelle à l’unité et dit son chagrin sur la condamnation de V Kamerhe.

C’est un message essentiellement compatissant face aux drames ayant frappé le Sud-Kivu, que Didier Okito Lutundula s’est mis à adresser aux habitants du Sud-Kivu en général et particulièrement ceux de la ville de Bukavu.

Des naufrages et incendies ayant arraché la vie à ses compatriotes et impacté négativement au social, l’élu de Bukavu encourage les siens à ne pas faiblir face à ces catastrophes auxquelles s’ajoute le Covid-16 :

« Mes frères et sœurs et particulièrement mes amis jeunes de la ville de Bukavu et du Sud-Kivu en général. L'année 2020 s'est annoncée avec les signes porteurs d'espoir pour toute la population et la jeunesse mais vite elle tend à se transformer en un cauchemar que nous tous avons l'obligation de combattre. Depuis un temps, je suis plus préoccupé par les multiples problèmes qui nous touchent en tant que population et je remercie l'accompagnement de tous nos leaders dans la recherche des solutions. Des graves inondations à uvira, les incendies à Bukavu, des naufrages à Birava, Kalehe, à Muhumba, des accidents mortels de circulation à répétition. A cela s'ajoute le grand ennemi ravageur et invisible du corona virus qui endeuille toute la ville. Ma fondation DOL et moi-même, nous présentons de nouveau, les condoléances les plus émues à toutes les familles qui ont perdu les leurs. » écrit-il dans son message.

Classé dans le patrimoine politique congolaise, la condamnation de Vital Kamerhe est une perte s’exprime Didier Okito Lutundula qui espère que la suite pourra modifier les événements tel que rendu au premier degré. Pour lui la contradiction dans l’opinion publique dans cette affaire laisse planer un doute sur la nature du procès :

« Depuis presque deux mois nous avons tous été attentifs au problème de notre frère l'honorable Vital kamerhe avec toute la suite des événements judiciaires jusqu'à sa condamnation par la justice du pays. Les avis sont trop diversifiés et parfois contradictoires sur la nature de ce jugement. Comme fils de la province du Sud-Kivu, je partage ce chagrin et la douleur légitime sur le malheur qui vient de frapper notre frère. C'est une grande perte certes, au plan politique et nous avons espoir que la suite de la procédure judiciaire pourra modifier sa situation. » souligne-t-il.

Didier Okito Lutundula sensibilise contre les messages de haine tribale véhiculés par des gens mal intentionnés et appelle à l’unité ainsi qu’à la cohésion entre peuple du grand Congo :

« En ma qualité d'ambassadeur de la paix, j'invite toutes les filles et fils de la province à plus d'harmonie, d'unité et de solidarité. Que ces événements ne soient pour nous une occasion pour l'ennemi de la paix à nous diviser par des discours tribaux, d'incitation à la haine et de menace de la sécurité territoriale. J'ai suivi comme tout le monde, l'audio faisant état de dénonciation de réunions qui se seraient tenues par nos dignes fils et qui malheureusement n'avaient que pour but la déstabilisation de la province ».

Ce message de l'honorable Okito Lutundula qui est en même temps Vice-ministre à l'économie intervient dans une période d’émois qui frappe les affiliés à l’UNC et les originaires du Sud-Kivu pour qui Vital Kamerhe incarne le leadership et une vision pour l’avenir.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires