Politique : Condamnation de Vital Kamerhe, Fayulu et Muzito mettent F.Tshisekedi à la barre pour détournement présumé des fonds du programme de 100 jours

946 Vues

Politique : Condamnation de Vital Kamerhe, Fayulu et Muzito mettent F.Tshisekedi à la barre pour détournement présumé des fonds du programme de 100 jours

Par la Nouvelle Afrique

Après la condamnation de Vital Kamerhe par le tribunal de grande instance de Gombe à une peinde de 20 ans des travaux forcés, les réactions fusent de tous les horizons politiques, réactions ponctuées par diverses appréciations.

Les plus radicaux de l’opposition F. Tshisekedi insinuent une responsabilité du chef de l’Etat et voudraient obtenir des explications de la part de ce dernier en qualité de l'instructeur numéro un sous lequel agissait son directeur de cabinet.

«Mr Tshisekedi doit s’expliquer, fournir sa version des faits sur son vrai rôle... ceci pour éviter qu’un certain nombre de nos compatriotes ne puissent crier au complot et au règlement des comptes politiques à l’issue de ce procès" ont souligné Martin Fayulu et Adolphe Muzito dans une déclaration.

Ces deux cadres de Lamuka exigent que soient établies les responsabilités au sommet de l’Etat afin d’éviter des suppositions sur la politisation du procès ayant conduit à la condamnation de Vital Kamerhe :

« Nous réitérons notre exigence de voir les responsabilités être établies à tous les niveaux en rapport à toute personne qui avait la responsabilité dans le cadre de ce programme. C’est le cas de notre compatriote Félix Tshisekedi » rencherissent-ils en insistant sur la clarté dans le rôle du chef de l’Etat,

 « Nous soutenons aussi que, Monsieur Félix Tshisekedi doit s’expliquer sur les malversations financières liées à son programme de 100 jours, car c’est son projet et sa responsabilité est totalement engagée » ont-ils martelé.

Martin Fayulu et Adolphe Muzito demandent aux juges de se saisir en procédure d’urgence des dossiers de 200 millions USD disparus à la Gécamines, et un audit sans complaisance des fonds mis à la disposition de la commission électorale indépendante pour l’organisation des élections.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires