Filinfo :

Politique : Début des enquêtes sur le scandale des passeports, détournements des fonds à la Gecamines,Taxe Go pass et Bukangalonzo.

3438 Vues

Politique : Début des enquêtes sur le scandale des passeports, détournements des fonds à la Gecamines,Taxe Go pass et Bukangalonzo.

Par la Nouvelle Afrique

L'administration Félix Tshisekedi se résigne-t-elle de ne plus fouiner dans le passé ? Sur son compte Twitter, l'agence de prévention et de lutte contre la corruption annonce des enquêtes sur des dossiers brûlants.

Ces enquêtes viseront le contrat sur l'impression des passeports congolais, les détournements de fonds à la Gecamines, la gestion du parc agro-industriel de Bukangalonzo et la gestion de la taxe Go pass.

L'agence de prévention et de lutte contre la corruption instituée par le chef de l'État veut aborder avec sérénité des épineux dossiers qui risquent de couler nombreux caciques du régime Kabila.

"Faudra-il s'arrêter sur le dossier de 100 jours? La justice poursuit son cours. Bientôt des enquêtes sérieuses sur le scandale des passeports, sur le détournement de fonds à la Gécamines, sur la gestion du parc agro-industriel de Bukangalonzo, et la gestion de la taxe GoPass." Lit-on sur le compte Twitter de cette Agence sous l'autorité directe du Président de la République. 

La Kabilie se laissera-t-elle faire? En tout cas, Félix Tshisekedi a choisi la justice pour marquer son empreinte au sommet de l'État.

A moins d'effet d'annonce aux couleurs de publicité politique, car plusieurs fois les congolais sont désabusés à chaque fois qu'un fidèle de Kabila est titillé. Son partenaire Tshisekedi a toujours pris du recul.

Ils se rappelera le tout dernier compte rendu de la rencontre entre les deux chefs de la majorité au pouvoir, lu par Vital Kamerhe où ils ont "regretté ce qu'ils ont qualifié d'incidents à l’égard de certaines personnalités FCC à certains postes frontaliers, en prenant l’engagement à mettre tout à œuvre pour que ces genres d’agissements déplorés ne se reproduisent plus."

Ces enquêtes annoncées par l'agence de Prévention et de lutte contre la corruption présagent un prochain climat malsain qui va certainement élire domicile dans la coalition CACH-FCC.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires