Programme de 100 jours : les villes sinistrées de Butembo et Beni ignorées, déplore le député provincial Promesse Matofali.

1303 Vues

Programme de 100 jours : les villes sinistrées de Butembo et Beni ignorées, déplore le député provincial Promesse Matofali.

Par la Nouvelle Afrique

Dans l'ambitieux programme d'urgence du chef de l'état, la ville de Goma s'en sort avec une part de lion pour le compte de la province du Nord-Kivu.

Alors que le réseau routier du siège des institutions provinciales est couverte d'asphalte à un taux d'au moins 60 pourcents ,Goma a obtenu du programme de 100 jours ,12 kilomètres supplémentaires .

Les villes de Butembo et Beni sont dans les oubliettes. Une exclusion que ne digère pas l'élu de Butembo qui demande de reconsidérer les prévisions initiales en dotant chacune des trois principaux centres urbains du Nord Kivu de 4 kilomètres .

Promesse Matofali a découvert que son fief électoral était omis du programme en marge des enquêtes judiciaires dont fait objet SOCOC  pour malversation présumée des fonds alloués à l'asphaltage de 12 kilomètres de la voirie urbaine de Goma.

Promesse Matofali plaide pour un réaménagement du programme en intégrant les villes de Butembo et Beni :

"Comme 12 kilomètres ne sont pas encore achevés à Goma, je propose que SOCOC construise 4 kilomètres pour la ville de Goma, 4 à Butembo et 4 à Béni. Il faudra faire une répartition équitable. Le représentant de SOCOC n'a pas refusé d'exécuter les travaux à Butembo ni à Beni. Le contrat reste maintenu en dépit de l'interpellation du directeur général de cette entreprise .Il ne reste que la répartition équitable" a-t-il indiqué à la presse vendredi 24 avril.

Promesse Matofali craint qu'il y ait une volonté intentionnelle d'isoler le grand-nord dans tous les projets gouvernementaux de développement.

Pour lui, Butembo et Beni méritent un traitement particulier pour avoir longtemps été soumises aux atrocités qui ont affaiblie l'économie dans la région.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires