Scoop:

Politique : Mbusa Nyamwisi et les raisons d’un retour en exil

2963 Vues

Politique : Mbusa Nyamwisi et les raisons d’un retour en exil

On en sait un peu plus sur les raisons d’une longue absence au pays du leader du RCD KML après un séjour précaire en RDC marqué notamment par son apport à la riposte contre la maladie à virus Ebola, et la question sécuritaire au Nord-Kivu

Par la Nouvelle Afrique 


Lors d’une matinée politique animée dimanche 12 janvier à Butembo, le député national Eric Kamabu et secrétaire général adjoint du parti d’Antipas Mbusa Nyamwisi a indiqué que pour des raisons de sécurité Mbusa Nyamwisi ne saura revenir au pays.

Cela est du au fait que Félix Tshisekedi avec qui il entretient des relations saines n’a pas encore une mainmise  totale sur l’armée et les services de sécurité. En dépit de sa bonne foi, Mbusa Nyamwisi a estimé que le chef de l’Etat ne pouvait pas assurer sa sécurité, a confié Eric Kamabu.


L’élu de Butembo en veut pour preuve, la diffusion sur les réseaux sociaux des vidéos visant à nuire à la notoriété de cet acteur politique qui combat diplomatiquement les massacres dont sont victimes ses frères et sœurs de la région de Beni, geste qu'Eric Kamabu attribue à ce qu’il qualifie de lâcheté des instigateurs du « génocide contre le peuple nande ».


Il a rappelé en outre que le fait d’avoir remis en cause le rôle du général AKili Mundos et certaines unités bien identifiées dans les opérations militaires contre les ADF, Mbusa Nyamwisi s’était attiré d’ennuis, pourtant plusieurs autres rapports dont un du bureau conjoint des nations unies publié en mai 2015 ont corroboré ces allégations en citant le 809 ème régiment dans les massacres du 08 octobre 2014 dans la cité d’Oicha en complicité avec les ADF. Il en est de même pour le 906 ème régiment cité dans le massacre de Ndalia du 25 et 26 décembre 2014. 


Un rapport du groupe d’experts indique qu’en 2014 huit personnes avaient été contactées par le général Mundos pour participer aux tueries. Selon ce rapport le général Mundos a équipé en armes, munitions et uniformes FARDC l"es recrues égorgeurs".

"Le Groupe d'experts sait que huit personnes ont été contactées en 2014 pr le général MUNDOS pour participer aux tueries. Trois membres des ADF-Mwalika lui ont fait savoir que des mois avant le debut des tueries en septembre 2014, le général MUNDOS avait persuadé certains éléments de leur groupe de fusionner avec d'autres recrues. Selon eux, le général MUNDOS a recruté, financé et équipé en armes, munitions et uniformes des FARDC. Il est venu à plusieurs reprises dans leur camp, parfois revêtu d'un uniforme des FARDC et parfois en civil". (Extrait rapport)


Par ailleurs, Eric Kamabu indique que les relations entre son leader et Félix Tshisekedi sont au bon fixe bien que le RCD KML ne fasse partie du CACH. A l’en croire, le chef de l’Etat avait lors d’une réunion avec les députés du Nord-Kivu réitéré sa ferme détermination à intégrer Antipas Mbusa Nyamwisi dans son gouvernement. Ce cadre du RCD/KML pense que le FCC se serait catégoriquement opposé à l’idée que Mbusa Nyamwisi devienne Ministre de la défense comme cela était initialement prévu.


Signalons que Mbusa Nyamwisi se trouverait actuellement en Afrique du Sud où il serait toujours disposé à répondre à l’appel du chef de l’Etat pour contribuer à la stabilité ainsi qu’au développement de la RDC.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique



Commentaires