Filinfo :

RDC : 750 millions de dollars USD pour la construction de la route Kasomeno-Kasenga

1080 Vues

RDC : 750 millions de dollars USD pour la construction de la route Kasomeno-Kasenga

Dans le cadre de l’intégration régionale entre la RDC et la Zambie, le ministre d’Etat Alexis Gisaro a signé avec le Groupe Européen de Développement, GED un contrat de concession de la construction de la route Kasemeno-Kasenga-Chalwe

L’on se rappelle que la RDC vient d’être admise dans la Communauté est-africaine –East African Community. Dans cet ordre d’idées, le désenclavement de notre pays devra devenir une réalité palpable grâce à des infrastructures routières le reliant aux Etats membres de cette communauté. C’est dans cette optique que se situe la signature, le samedi 9 avril 2022, à Kinshasa,  du contrat de concession pour construire la route Kasomeno (en RDC) et Mwenda (en Zambie).

Pour le compte du gouvernement congolais, Alexis Gisaro, ministre d’Etat en charge des Infrastructures et Travaux publics, aux côtés de qui, les responsables de l’Agence congolaise des Grands travaux –ACGT- et la société GED AFRICA ont apposé leurs signatures sur le document de cet accord portant sur la construction de 270 km de la route Kasemeno-Kasenga-Chalwe. 

Faciliter l’évacuation des produits miniers

Prenant la parole à cette occasion, le ministre d’Etat en charge des ITP, Alexis Gisaro, a laissé entendre que cette signature intervient au moment où il est question de matérialiser le modèle d'accord entre les pays membres de l’EAC.  Pour lui,  cette signature marque une étape importante pour résoudre les problèmes de congestion auxquels font face les industriels miniers pour évacuer leur production.  «C’est important parce que le contrat que nous venons de signer, est une solution qui était vraiment attendue par les opérateurs économiques, particulièrement du secteur minier, qui connaissent des problèmes énormes de congestion. Vous savez que jusqu’à ce jour, la RDC dans sa partie Est, n’a pratiquement que la frontière de Kasumbalesa», a-t-il déclaré.

A ce propos, il sied de signaler que la RDC qui produit près de 2 millions de tonnes de cuivre par an, utilise uniquement la frontière de  Kasumbalesa, ville frontalière de la Zambie, pour évacuer cette production. C’est cela qui est à la base de la congestion observée régulièrement sur cette route. Ainsi donc, le projet confié à la société GED AFRICA permettra de décongestionner cette route frontalière, et de répondre aux besoins des opérateurs miniers qui verront leur production croître davantage en vue d’assurer la transition énergétique.

Des aspects sociaux du projet expliqués au Premier ministre

Immédiatement après la signature dudit accord, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a reçu en audience, le même samedi 9 avril 2022, à la primature, le staff dirigeant du groupe européen de développement-GED AFRICA Ltd. Le chef de la délégation de ce groupe a exprimé au Premier ministre congolais, sa satisfaction d’avoir bénéficié de ce contrat de concession du projet routier Kasomeno-Kasenga-Mwenda signé avec l’Exécutif national  à travers le ministère des ITPR.

La délégation de Ged Africa Ltd était conduite auprès du Premier ministre par son partenaire régional, Eddy Ngarambe, qui s’en expliqué à la presse: «L’objet de notre visite auprès du Premier ministre était articulé sur deux points: lui annoncer la signature, en ce jour, d’un contrat de concession du projet routier Kasomeno-Kasenga-Mwenda jusqu’à Chwale en Zambie pour un coût total de 750 millions de dollars américains. Mais également lui exprimer nos remerciements pour le gouvernement ainsi que pour le chef de l’État de l’appui et de l’accompagnement que nous avons reçus sur ce projet depuis l’avènement du président de la République, mais également de l’actuel gouvernement», a-t-il indiqué.

Eddy Ngarambe a dit avoir mis à profit l’audience lui accordée par le Premier ministre du fait que ce dernier, fils de Kasenga, est dépositaire d’une certaine expérience dont sa société voudrait profiter pour réussir son projet. Pour cette raison, il s’est enquis de son expertise, son expérience, et discuté avec lui sur certains aspects, notamment ceux liés au social. Car, dit-il, « ce projet ne concerne pas simplement les infrastructures. C’est aussi un projet qui amène le développement et l’amélioration des conditions de vie sur le plan social », a-t-il déclaré.

Il sied de signaler que le coût global du projet est de 750 millions de dollars américains. Il s’agit d’un projet PPPE, où le gouvernement congolais n’investira aucun rond. Pour le moment, le projet lui-même dispose déjà de 250 millions de dollars US en capitaux propres, soit 25% du coût global. Le reste sera financé par les bailleurs.

GED  qui se félicite de ce contrat de concession qui lui permettra de bien démarrer les travaux, a donné des garanties au chef du gouvernement congolais que le coup de pioche post contrat sera donné au mois d’août prochain. Mais déjà, 11 km reliant Kasomeno à Kasenga ont été construits depuis le mois d’octobre 2021, bien avant la signature du contrat.

La Nouvelle Afrique





Dans la même rubrique


Commentaires