Filinfo :

RDC : Christian Tshisekedi n'est pas concerné dans une supposée affaire de déguerpissement forcé de 6 familles à Kinshasa.

1806 Vues

RDC : Christian Tshisekedi n'est pas concerné dans une supposée affaire de déguerpissement forcé de 6 familles à Kinshasa.

Par la Nouvelle Afrique

Le Jeune-frère du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi est victime d'une intox rependue dans une vidéo en circulation dans plusieurs plates-formes des réseaux sociaux et qui le fait passer pour instigateur d'une opération d'appropriation illégale des parcelles dans la capitale congolaise, ce que démentent ses services à travers un communiqué tombé sur la table de rédaction de la Nouvelle Afrique. 

En effet, c'est depuis quelques heures, que les réseaux sociaux Watsapp, Facebook et Twitter sont envahis par les propos d'un monsieur qui se fait filmer devant quelques effets de la maison entrain de dénoncer les actes dont lui et d'autres familles seraient victimes de la part de Monsieur Christian Tshisekedi présenté comme étant auteur de déguerpissement et appropriation illégale des parcelles. 

La réplique du côté fils Tshisekedi ne s'est donc pas fait attendre sur ce dossier qui fait parler les consommateurs des réseaux sociaux :

"Des gens visiblement instrumentalisés font circuler depuis quelques heures, une vidéo dans les réseaux sociaux d'un prétendu déguerpissement et appropriation illégale des parcelles par Monsieur Christian Tshisekedi jeune-frère du Président de la République Son Excellence Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo et parlent de 6 familles en possession des titres d'enregistrements et tous les documents de leurs parcelles mais qui se sont vu jetées dehors par force sans aucune forme de procès, ce qui est faux et archifaux", souligne ce communiqué qui qualifie ces allégations de Fake news.

Toutefois, pour laver sa personne face à cette fausseté, Christian Tshisekedi se réserve le droit de traduire en justice les auteurs de cette machination, poursuit le communiqué:

"Monsieur Christian Tshisekedi dont le nom est cité dans cette vidéo, ici qualifiée de Fake news oppose un démenti formel et se réserve le droit d'ester en justice les auteurs de cette machination car n'étant pas concerné ni de loin, ni près dans ce dossier", 

martèlent ses services qui annoncent dans le même communiqué que les avocats du précité sont déjà à pied d'œuvre quant à ce:

"Ses avocats déjà saisis engageront toute action qu’ils jugeraient utile contre le ou les responsables de ces déclarations calomnieuses de nature à ternir l'image de leur client et de la famille Présidentielle". Fin de citation

Notons que ces accusations contre le jeune-frère du Président Félix Tshisekedi contenues dans une vidéo suscitent plusieurs critiquent des internautes allant jusqu'à salir la famille Présidentielle rappelant ainsi les comportements qui caractérisaient certains membres de famille des anciens régimes en République Démocratique du Congo. 

La Nouvelle Afrique





Dans la même rubrique


Commentaires