Filinfo :

Diplomatie : Les USA estiment que "le chemin vers la paix durable en RDC passe par les réformes politiques et la bonne gouvernance".

608 Vues

Diplomatie : Les USA estiment que "le chemin vers la paix durable en RDC passe par les réformes politiques et la bonne gouvernance".

Par la Nouvelle Afrique

La présentation du rapport sur l’Etat d’avancement des travaux du comité des sanctions en RDC présenté par l'ambassadeur Abarry s’est révélé inspirateur pour l'ambassadrice Kelly Craft Représentante permanente Mission des États-Unis auprès des Nations unies New York.

Aussitôt l’exposé de Leila Zerrouigui bouclé ainsi que le topo du comité des sanctions, l'ambassadrice Craft s’est alignée à l’idée de renforcer les effectifs de la force d’intervention à l’Est de la RDC pour amoindrir les attaques des forces négatives sur les civils dont le bilan trimestriel est évalué à 1300 civils :

« Avec plus de 1300 civils tués par des attaques au cours du seul premier semestre 2020, il est clair que la MONUSCO bénéficierait d'un soutien opérationnel supplémentaire. Les États-Unis soutiennent les efforts de l'ONU pour ajouter trois nouvelles unités de la Force de réaction rapide à la Brigade d'intervention, également connue sous le nom de FIB. Ces nouvelles unités, ainsi que l'augmentation du nombre d'officiers d'état-major et les nouvelles capacités de renseignement, permettront à la mission de contrer plus efficacement les menaces qui ont augmenté le nombre de morts en RDC cette année. Comme l'a déclaré le président Tshisekedi lors de son discours devant l'Assemblée générale des Nations-unies le mois dernier, le renforcement de la capacité opérationnelle du FIB peut contribuer à mettre fin aux attaques asymétriques contre les civils congolais qui vivent dans l'insécurité depuis plus de deux décennies maintenant », a conclu la représentante permanente mission des Etats Unis auprès des nations unies à New York.

La diplomate américaine a en revanche insisté sur la volonté politique à opérer des reformes pour mettre terme au recrutement des enfants dans les groupes armés. Craft espère voir l’atténuation des violations commises par l’armée et la police :

« Mais une paix durable ne peut prendre racine que si elle s'accompagne de réformes politiques et économiques plus larges. À cette fin, nous saluons le gouvernement de la RDC pour les mesures qu'il a prises afin d'améliorer la gouvernance et les droits de l'homme, de lutter contre l'impunité et de mettre fin à la traite des personnes et au recrutement d'enfants soldats. Nous espérons voir des progrès dans la diminution du nombre de violations des droits de l'homme commises par les forces de sécurité de l'État et dans l'augmentation des poursuites contre les  acteurs de l'état et des groupes armés pour des violations et des abus des droits de l'homme » 

Les réformes politiques et la fin de l’impunité sont les conditions nécessaires à l’appui international aux efforts des dirigeants congolais, ce qui pousse à croire que la gouvernance sous le régime actuel est encore sujet des doutes dans les salons politiques internationaux.

Les vœux de changement émis par Félix Tshiskedi peinent donc à se concrétiser raison pour laquelle la communauté internationale exerce sa pression pour contraindre les dirigeants congolais à prendre des directives radicales pour améliorer la gouvernance.

Toutefois, Madame Kelly Craft relativise et reconnaît que "bien qu'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour maintenir ces acquis," elle pense qu'il est important de reconnaître les progrès réalisés à ce jour.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires

BPHARwuCrLJ Thu 15 October 2020 11:00

XMbvKoudySpRO