Filinfo :

RDC-COVID-19 : Le MLC, pas d'accord avec la "manière peu responsable qui traduit l'amateurisme de l'État dans la gestion de l'épidémie"

1164 Vues

RDC-COVID-19 : Le MLC, pas d'accord avec la "manière peu responsable qui traduit l'amateurisme de l'État dans la gestion de l'épidémie"

Par la Nouvelle Afrique

Le Mouvement de libération du Congo interpelle le gouvernement congolais au sujet du danger que court la communauté en cette période au cours de laquelle l'épidémie du Coronavirus se propage comme une traînée de poudre sur le continent noir.

Dans un communiqué de presse sanctionnant ses assises du vendredi 13 mars dernier, qui a été rendu public en début de semaine en cours, le parti politique de Jean-Pierre Bemba dégage de nombreuses observations par rapport à la gestion du COVID-19 par l'État congolais.

D'abord, revenant sur l'annonce à tâtons par le ministre de la santé, sur le tout premier cas testé positif au pays, le MLC dit avoir noté "la panique observée dans la population, due à une communication cacophonique du gouvernement qui a fourni des données incohérentes, non seulement sur l'identité du premier cas mais aussi sur sa contamination effective". Ce flottement, dit-il, a semé le doute et la confusion.

Un peu plus loin, ce parti d'opposition indique avoir constaté d'absence d'un plan de contingence national approprié de riposte à la pandémie et le choix d'un hôpital situé dans un quartier populaire en lieu et place du site de confinement prévu à cet effet, accentuant ainsi l'impression du chaos. 

De ce fait, il exprime sa désapprobation de cette manière peu responsable du gouvernement de gérer le Coronavirus. Ce qui traduit, renchérit-il, l'amateurisme de l'État dans la gestion de cette épidémie dont les conséquences sont incommensurables sur le plan économique, stratégique et humain.

Le MLC estime que le COVID-19 ne devrait pas être considéré comme une absolue fatalité mais qu'il est possible de s'en prémunir avec des mesures préventives à la lumière de ce qui est structuré en Chine, en France, en Italie, aux USA, en Tunisie ou encore en Afrique du Sud.

Partant du fait que cette épidémie connait une propagation très rapide dont l'estimation a dépassé aujourd'hui les 120 mille cas au monde, le Mouvement de libération du Congo pense qu'il s'impose sur le plan préventif, de prendre des mesures d'ordre politique, économie, culturel et stratégique susceptibles d'empêcher ou de minimiser son expansion.

S'adressant aux Congolais, cette formation politique les encourage et les exhorte à l'observance scrupuleuse des mesures sanitaires préventives telles que recommandées par l'Organisation mondiale de la santé afin d'éviter la dispersion du virus. Bien plus, elle recommande à tous les citoyens de prendre suffisamment d'eau et d'aliments riches en vitamine C, de se laver fréquemment les mains avec du savon, à n'utiliser qu'un mouchoir papier à usage unique, à ne tousser si besoin qu'au creux du coude et non sur la main, à saluer par rapprochement des coudes sans se serrer les mains, à porter le masque couvrant le nez et la bouche, etc.

La Nouvelle Afrique





Dans la même rubrique


Commentaires