Filinfo :

RDC : face au Coronavirus, des voix se lèvent appelant à la suspension des liaisons aériennes avec les zones infestées

968 Vues

RDC : face au Coronavirus, des voix se lèvent appelant à la suspension des liaisons aériennes avec les zones infestées

Par la Nouvelle Afrique

Après le dépistage du 3ème cas positif de COVID 19 en RDC, tous des sujets en provenance de l'Europe, l'incertitude des Congolais plane de plus en plus devant des mesures peu convaincantes des autorités du pays face à l'épidémie. Eux qui pensent que Kinshasa est resté complaisant contrairement à d'autres pays déjà atteints sur le continent noir, redoutent que la maladie se retrouve sur un terrain conquis en RDC pour se propager aussi vite sur l'ensemble du pays avec des conséquences incalculables.

Nombreux sont aujourd'hui unanimes que des mesures devraient être renforcées sur tous les plans afin d'éviter toute surprise désagréable compte tenu de la dangerosité que présente cette épidémie déjà citée comme pandémie par l'Organisation mondiale de la santé.

Comme nombreux autres citoyens dont la sénatrice Francine Muyumba, le sénateur Jean Bakomito plaide également pour la suspension des liaisons avec les pays les plus touchés par le COVID 19 dont les USA et les pays européens afin de fermer les portes congolaises au virus et stopper son évolution.

Pour lui, un pays comme la RDC dont la situation économico-sanitaire et sécuritaire n'est guère enviable, on devrait éviter d'attendre longtemps pour agir conséquemment.

"Il y a des voix qui s'élèvent pour demander que le gouvernement central prenne des mesures un peu plus concrètes pour prévenir la circulation de ce virus. Il faut prendre des mesures qui s'imposent, par exemple suspendre les liaisons aériennes entre Kinshasa et l'Europe , même les USA. Nous, on peut le faire pendant 3 semaines pour voir comment ces mesures vont  évoluer. Et si l'évolution est positive, on peut également évaluer. Mais, ne pas le faire pourrait exposer la population. Nous avons assez de problèmes, nous venons de gérer Ebola, nous avons de 10 milliards de dollars comme budget. Donc, on a vraiment pas assez pour tenter de gérer une crise pareille", prévient le sénateur congolais chez certains confrères.

Le ministre congolais de la santé a annoncé que depuis la détection des cas positifs en RDC, 600 contacts ont été répertoriés pour un suivi immédiat. Eteni Longondo promet que les autorités agiront de sorte à couper la chaine de transmission du Coronavirus au pays.

La Nouvelle Afrique





Dans la même rubrique


Commentaires