EPST : Un projet de calendrier scolaire réaménagé est sur la table du ministre pour une éventuelle reprise des cours

1990 Vues

EPST : Un projet de calendrier scolaire réaménagé est sur la table du ministre pour une éventuelle reprise des cours

Par la Nouvelle Afrique

Le chef de l’Etat a prolongé de 4 semaines les mesures d’envergure dont le but est de contenir la pandémie du Covid-19. 

Jusqu’au 20 mai, les écoles resteront fermées sur toute l’étendue du territoire national.

Ceci n’est pas synonyme d’une année blanche a indiqué à Top Congo le secrétaire général à l’EPST Selon Jean Marie Mangobe qui a pris part à une réunion présidée par le ministre de l’enseignement.

La révision du calendrier scolaire a déjà été soumise à l’appréciation des autorités du secteur éducatif pour des dispositions finales :

« Nous avons essayé, quand le Chef de l'Etat a pris la mesure de suspendre le fonctionnement des établissements scolaires pendant 4 semaines, de réaménager le calendrier scolaire ». 

Avec la prorogation de l'état d'urgence, pour rattraper tout ce temps, la révision du calendrier scolaire est certaine. 

"Nous avons fait tous les calculs et avons essayé de voir comment réviser le calendrier scolaire afin de permettre la reprise des cours au cas où l'état d'urgence était levé après 4 semaines. Nous avons soumis au ministre de l'EPST un schéma de révision de calendrier scolaire pour que, au cas où cette mesure était levée après 4 nouvelles semaines, qu'on soit prêt à reprendre le fonctionnement des écoles. Nous avons consommé le gros, en termes de nombre de jours. Ce qui reste est minime. On aura la possibilité de rattraper le temps perdu pour terminer l'année scolaire, nous venons de terminer le travail et cela n'est pas encore validé" 

Les écoles resteront donc fermées jusqu’à nouvel ordre en attendant la finalisation des modalités pratiques de la reprise des cours conformément au calendrier réaménagé.

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires

Michel Bushu Thu 23 April 2020 10:28

En tout il faut l'ouverture d'esprit au prestataire d'éducation pour arriver à bien finaliser les activités de l'enseignement pour cette année scolaire