OPINION : Mort du coronavirus à 5h du matin, enterré à midi...Ebembe ya imbwa matanga te! (D. Mitovelli)

576 Vues

OPINION : Mort du coronavirus à 5h du matin, enterré à midi...Ebembe ya imbwa matanga te! (D. Mitovelli)

Avec Didi Mitollevi

Bukanga Lonzo, 450 millions $
Sommet de la Francophonie, 100 millions $
Hôpital du Cinquantenaire, 70 millions $
Immeuble intelligent, 40 millions $
Salon VIP Aéro N'Djili, 32 millions $
Réhabilitation Primature, 30 millions $
Abribus, 20 millions $
...

Mort du coronavirus à 5h du matin, enterré à midi... Ebembe ya imbwa matanga te!

Cette pandémie va assurément nous marquer au point de nous... changer? Hélas, je ne crois pas vraiment! Pourtant, le meilleur hommage qu'on puisse rendre demain à ces morts, en sortant de cette tragédie, serait de repenser notre vision de l'État, de la politique... Repenser une nouvelle forme d'organisation sociale, changer notre vision de nous-mêmes, en somme notre vision de la vie finalement! Notre vie en tant que nation! Et là, il nous faut alors des leaders -- pas seulement politiques --- faits d'un métal assez rare...

En effet, méga-crise elle-même, la pandémie du Covid-19 a révélé, avec une violence rare, des crises hors normes et asymétriques au sein de notre État... Des secteurs-clés de la vie nationale longtemps abandonnés en faveur du train de vie dorée des institutions de la République, en faveur des éléphants blancs, en faveur de la dolce vita d'une minorité au pouvoir... Et ça nous explose aujourd'hui au visage dans notre confinement! 

Du coup, gouvernants d'hier et d'aujourd'hui réalisent finalement qu'ils respirent le même air pollué que ce peuple manquant de tout! C'est ici qu'éclate «toute la noblesse de la politique, en fait sa raison d'être: contraindre les fatalités, surmonter la contradiction entre les idéaux et les réalités», selon l'expression de Jean-Jacques Servan Schreiber... En clair, rendre possible ce qui est souhaitable pour la Cité!

Ces instants de souffrance devraient marquer finalement le retour de l'humain, de la valeur de la personne humaine, de l'être face à la course effrénée hélas vaine après l'avoir matériel... Hélas! © D.M.







Commentaires