Filinfo :

SUD-KIVU : les sudkivutiens appelés à la cohésion sociale pour bâtir une province forte

392 Vues

SUD-KIVU : les sudkivutiens appelés à la cohésion sociale pour bâtir une province forte

Par la Nouvelle Afrique

C'est Maître Patient Bashombe coordonnateur National du Cadre de Concertation de la Société Civile en RDC et de la Dynamique Nationale Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement qui l'a dit au sortir de l'audience lui accordée ce Jeudi 21 Janvier 2021 par le Gouverneur de Province Théo Ngwabidje.

Il a notamment exhorté les Filles et Fils du Sud-Kivu à construire une cohésion au niveau de la Province et renforcer la Gouvernance pour répondre aux préoccupations de la population.

"Les défis étant énormes nous avons compris que l'heure est pour nous tous de se mettre ensemble pour construire notre Province et ne pas se laisser aller par un esprit déstabilisateur des institutions, notamment du Gouverneur de Province", a martelé Me Patient Bashombe qui, profitant de l'entrevue avec le gouverneur de province a tenu à l'informer de sa campagne nationale lancée sur la cohésion sociale et la conférence qu'il compte organiser en vue de conscientiser la population sur le vivre ensemble pour l'intérêt de tous.

De son côté, le Théo Ngwabidje qui, dans les jours à venir compte discuter avec sa population au tour des défis et travailler en union afin que 2021 soit réellement une année d'actions a approuvé l'idée et la démarche de cette organisation citoyenne qui vise à mettre l'homme au centre de toute action tel que souhaité par le Président de la République Chef de l'État Félix Tshisekedi. 

En conclusion, Me Patient Bashombe a lancé un message pressant à toute la population, la  Notabilité, les Politiques, les autorités coutumières et la Société Civile du Sud-Kivu, à tirer les leçons du passé et regarder comment les Provinces sœurs évoluent, juste pour avoir compris que le développement est une affaire de tout le monde.

"Ainsi, il est impérieux de se mettre ensemble et attaquer les vrais problèmes sociaux et non s'attaquer aux individus." 

La Nouvelle Afrique 





Dans la même rubrique


Commentaires