Filinfo :

Maniema : Appel à la démission du Gouverneur Musafiri, Baudouin Kibwe répond à la société civile

487 Vues

Maniema : Appel à la démission du Gouverneur Musafiri, Baudouin Kibwe répond à la société civile

C'est une réponse du berger à la bergère.

Par la Nouvelle Afrique 

Les forces vives du Maniema qui espèrent endéans 10 prochains jours obtenir la démission du Gouverneur Musafiri pour le fait qu'il ne soit à la hauteur de la tâche et incapable de répondre aux attentes multiples de la population", ont été répondues, par les proches de l'incriminé.

Les reproches formulés à l'autorité provinciale par les forces vives sur ce qu'elles qualifient d'incapacité caractérisée par l'amateurisme et la mauvaise gestion de la province, ont tout été simplement balayés par le porte-parole du gouvernement Monsieur Baudouin Kibwe qui est revenu à la charge pour tenter de recadrer les tirs.

À lire aussi :http://www.lanouvelleafrique.com/news/704/maniema-desavoue-par-les-forces-vives-le-gouverneur-a-musafiri-somme-de-demissionner

Au cours d'un point de presse tenu ce lundi 24 février à Kindu, ce proche collaborateur du Gouverneur a d'abord salué le travail abattu jusque-là par le chef de l'executif provincial avant de qualifier de prématurée la demarche visant sa déchéance alors que son mandat de gouvernance s'étend sur 5 ans. 

Le porte-parole du gouvernement en veut pour preuve, le fait pour son Chef hiérarchique d'avoir doté la province d'un budget et initié des travaux de construction des routes et des écoles.

Monsieur Baudouin Kibwe considère donc que parler de l'incompétence à la tête du Maniema, dénote une méconnaissance de la réalité et de toutes les actions à l'actif du Gouvernement provincial.

A ce stade, le porte-parole Selemani n'exclut pas que ces allégations à l'endroit du Gouverneur soient en faveur d'une main noire qui agit dans l'ombre. Il appelle ainsi "les contestataires à donner plus de temps à Auguy Musafiri qui, selon lui, a la volonté de changer les choses".

Il faut rappeler ici que la société civile, par l'entremise de son Président provincial Maître Stéphane Kumundala menace même d'initier une pétition collective contre le gouverneur si jamais elle n'obtenait pas sa démission avant la semaine prochaine.

La Nouvelle Afrique





Dans la même rubrique


Commentaires