NORD-KIVU : "Le bureau de l'assemblée provinciale ne joue pas franc jeu"

595 Vues

NORD-KIVU : "Le bureau de l'assemblée provinciale ne joue pas franc jeu"

Le député Promesse Matofali dénonce l’obstruction par le bureau de l’organe délibérant du Nord-Kivu des actions de contrôle parlementaires

Par La Nouvelle Afrique 


Plusieurs députés ne sont pas d'accord de la manière dont le bureau de l'assemblée Provinciale du Nord-Kivu conduit les affaires au sein de leur organe. Certains élus, visiblement exaspérés évoquent un certain manque d'expérience qui caractérise quelques dirigeants, d'autres avancent plutôt des raisons liées à des calculs politiciens.

Il en va pour preuve, des questions essentielles sur l’évaluation du patrimoine ainsi que des dettes de la province lors de la législature passée  jusque là gelées ce, en violation du délai légal alors que un groupe parlementaire avait déjà déposé une requête exigeant la mise sur pied d’une commission ad hoc pour inventorier les dettes léguées aux institutions provinciales par le Gouvernement Julien Paluku et qui s’élèveraient à plusieurs millions de dollars renseignent certaines sources anonymes.

Interrogé par La Nouvelle Afrique, l'honorable Promesse Matofali, a, préféré plutôt s'appesantir sur la question de désignation du porte-parole de l'opposition en province restée en souffrance  et les problèmes de sécurité, santé ainsi que ceux de développement auxquels font face les populations.

" À mon niveau le bureau de l’assemblée provinciale ne joue pas franc jeu, il bloque la procédure de la désignation du porte-parole de l’opposition en province, donc c’est un bureau qui ne nous rassure, nous attendons voir ce qui va se passer, sinon ne nous laisserons pas trainer par un bureau qui viole intentionnellement la loi", a-t-il déclaré 

En plus de dénoncer la gestion peu orthodoxe du bureau sur la question des contrôles parlementaires, cet élu de Butembo fustige le traitement dont les députés provinciaux sont objets de la part du gouvernement central sur la rétrocession, voici "7 mois" sans suite.

De la gestion de la province...

Le député Promesse Matofali reconnait qu'il était tôt de juger l'action du Gouvernement provincial, mais déplore le mauvais état des tronçons routiers Butembo-Goma et Butembo-Mangurejipa de même que les tracasseries fiscales par des agents qui entravent le bon fonctionnement des activités commerciales, sujets qu'il compte inscrire pour être traitées sans complaisance lors de la prochaine session.

En cette période des vacances parlementaires, l'honorable Promesse Matofali entame dès le début de la semaine prochaine une série de consultations populaires au cours desquelles il va restituer à ses électeurs ce qu'a été la session de septembre 2019 et décortiquer l’édit portant finances exercice 2020 afin d'aligner Butembo dans ces prévisions budgétaires. - 
Il compte également sensibiliser la population au civisme fiscal et sur la stricte observance des règles de prévention contre la maladie à virus Ebola, avant la récolte des données pour la session de mars 2020.

La Nouvelle Afrique





Dans la même rubrique


Commentaires